Football – La Juve repart, l’Atalanta en confiance avant YB, Milan battu
Publié

FootballLa Juve repart, l’Atalanta en confiance avant YB, Milan battu

Le Juventus, grâce à deux penalties transformés par Leonardo Bonucci a pris la mesure de la Lazio (2-0). Plus tôt, l’Atalanta n’a fait qu’une bouchée de la Spezia (5-2), et prépare bien son retour à Berne en Ligue des champions.

Leonardo Bonucci célèbre l’un de ses penalties transformé avec Alvaro Morata.

Leonardo Bonucci célèbre l’un de ses penalties transformé avec Alvaro Morata.

NurPhoto via AFP

La Juventus de Turin, après un premier tiers de saison très moyen en championnat, est repartie du bon pied après la trêve internationale en s’imposant sur le terrain de la Lazio Rome (2-0) grâce à deux penalties de Leonardo Bonucci. Cette victoire permet aux Bianconeri de revenir à hauteur des Laziali (5e), provisoirement à onze points des co-leaders Naples et l’AC Milan et à quatre longueurs du quatuor de tête.

En l’absence de Paulo Dybala, revenu des matches internationaux avec l’Argentine avec une blessure au mollet, Alvaro Morata et Federico Chiesa ont été les hommes décisifs en obtenant les deux penalties du jour.

Le premier, en première période, a été accordé après intervention de l’assistance vidéo pour une faute de Danilo Cataldi sur l’Espagnol. Bonucci l’a transformé sans trembler (23e) pour lancer un match parti sur un faux-rythme, notamment en raison d’une longue interruption due à la blessure du défenseur turinois Danilo, touché à une cuisse et sorti sur une civière (14e).

La Lazio a ensuite essayé de réagir mais de façon assez stérile en l’absence de son buteur Ciro Immobile, non inscrit sur la feuille de match en raison d’une gêne à un mollet.

La Juve perd Rabiot

Face à son ancien club, Maurizio Sarri a essayé de trouver des solutions mais ses joueurs ont buté toute la seconde période sur la Juve, très regroupée. «C’est toujours difficile après la pause internationale, on a réussi à leur concéder très peu d’occasions. À nous de maintenir le même esprit», s’est félicité Bonucci sur DAZN, diffuseur de la Serie A, après la rencontre.

Ce sont finalement les Turinois qui ont été les plus dangereux, en contre. Morata a envoyé de peu au-dessus une belle reprise en ciseau (41e) puis Dejan Kulusevski (47e) et Bonucci (48e) ont buté sur Pepe Reina. Le gardien de la Lazio a en revanche été maladroit en fin de match devant Chiesa et a concédé un second penalty à cause d’un tacle mal maîtrisé (83e).

Le capitaine Bonucci a de nouveau été intraitable pour assurer la victoire des siens, avec un second penalty qui a assommé Maurizio Sarri et sans doute laissé quelques regrets au sélectionneur italien Roberto Mancini: c’est dans ces mêmes cages du stadio Olimpico que Jorginho a raté contre la Suisse (1-1) un penalty qui condamne la Nazionale à disputer les barrages de qualification au Mondial-2022.

«Le tireur de l’Italie c’était Jorginho, c’était normal qu’il le tire. Si on me l’avait demandé, je l’aurais tiré sans problème mais le premier tireur c’était lui», a réagi Bonucci.

Cette victoire a toutefois un goût amer pour les Turinois, qui vont donc devoir faire sans Danilo, mais peut-être aussi sans Adrien Rabiot, qui est sorti dans le temps additionnel, visiblement touché au niveau du flanc droit.

L’Atalanta conforte sa 4e place en dominant La Spezia

Le maître Gian Piero Gasperini a donné la leçon à l’élève Thiago Motta: l’Atalanta Bergame a largement dominé La Spezia (5-2) samedi. Thiago Motta, 39 ans, sur le banc de La Spezia depuis cet été, citait l’an dernier dans sa thèse d’entraîneur les préceptes offensifs de Gasperini, 63 ans, son ex-entraîneur au Genoa (2008-09).

L’ex-milieu du Paris SG a pu se rendre compte samedi que son ex-coach n’avait rien perdu de son art: malgré l’ouverture du score de La Spezia, par M’Bala Nzola (11e), l’Atalanta a eu la mainmise sur les débats, prenant le large avant la pause grâce à un doublé de Mario Pasalic (18e, 41e) et un penalty de Duvan Zapata (38e).

Luis Muriel, muet depuis la 1e journée, et Ruslan Malinovskiy ont aggravé le score en fin de match (83e, 89e) avant que Nzola ne s’offre lui aussi un doublé (90+1e).

Avec ce succès, l’Atalanta met fin à une série de trois matches sans victoire à domicile et conforte sa quatrième place (à égalité de points avec l’Inter, 3e), provisoirement à sept points des co-leaders Naples et Milan.

De quoi donner le sourire à Gasperini avant le déplacement capital mardi chez les Young Boys en Ligue des champions: en cas de succès, la «Dea» resterait en course pour les huitièmes de finale mais serait aussi assurée de finir au moins à la troisième place d’un groupe relevé (avec aussi Manchester United et Villarreal) et donc de jouer au pire la Ligue Europa au printemps.

La Spezia et Thiago Motta restent eux 16e, avec seulement deux points d’avance sur le premier non relégable (Sampdoria, 18e).

Premier KO pour l’AC Milan, battu par la Fiorentina 4-3

L’AC Milan, co-leader de Serie A, a concédé samedi sa première défaite en championnat, sur le terrain de la Fiorentina (4-3) lors de la 13e journée, offrant l’occasion à Naples de s’échapper en tête dimanche en cas de bon résultat contre l’Inter Milan.

La Fiorentina a d’abord profité d’une bourde du gardien milanais Ciprian Tatarusanu, qui remplace dans la cage milanaise Mike Maignan, absent pour encore environ un mois, pour ouvrir rapidement la marque par Alfred Duncan (15e). La suite a été un festival d’occasions manquées par les Milanais et de contres efficaces de la Fiorentina, qui a pris le large juste avant la pause sur un joli tir enveloppé de Riccardo Saponara (45e+1) puis après un raid gagnant de sa pépite serbe Dusan Vlahovic (60e).

Zlatan Ibrahimovic, jusqu’ici maladroit, s’est chargé d’entretenir la flamme des Rossoneri en inscrivant un doublé, profitant d’un cadeau défensif de la Viola (62e) puis d’un centre en retrait de Théo Hernandez après un déboulé à gauche (67e). Mais le latéral français a été un peu trop léger en fin de match, se faisant voler un ballon brûlant devant sa surface, dont a profité de nouveau Vlahovic pour assommer les Milanais (85e). Le Serbe de 21 ans rejoint en tête du classement des buteurs Ciro Immobile avec dix buts.

Avec 32 points, Milan, qui a réduit le score en toute fin du temps additionnel sur un but contre son camp de Lorenzo Venuti, reste à égalité de points avec Naples en tête du classement. Mais le Napoli a l’occasion de s’échapper seul en tête en cas de nul ou de succès dimanche sur la pelouse de l’Inter Milan (3e, 25 pts), lors du choc de cette 13e journée de Serie A.

La Fiorentina (6e) rejoint pour sa part la Lazio (5e) et la Juventus (7e) avec 21 points.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire