Actualisé

FootballLa Juventus reprend le large

La Juventus a comme prévu battu Crotone (2-0) en match en retard de la 18e journée de Serie A.

Crotone a longtemps contrarié la Juventus, mercredi.

Crotone a longtemps contrarié la Juventus, mercredi.

AFP

La Juventus Turin a, comme prévu, battu Crotone (2-0) mercredi en match en retard de la 18e journée de Serie A et compte désormais un avantage confortable de sept points en tête du Championnat d'Italie, alors que l'AC Milan s'est imposé à Bologne malgré deux joueurs de moins.

Le classement des dernières semaines était trompeur et les quatre points d'écart entre la Juve et ses premiers poursuivants étaient un leurre. Car les Turinois avaient dans leur manche, depuis fin décembre, ce match en retard à disputer sur la pelouse du modeste club calabrais, promu et relégable (19e).

La Juve s'est imposée sans surprise et maintenant que tous les leaders ont joué 23 matches la situation est plus claire: les quintuples champions en titre ont une marge solide de sept points sur l'AS Rome (2e) et de neuf points sur Naples (3e).

Crotone n'a pas été ridicule, pourtant, et a longtemps contrarié la Juventus. Mais les jambes ont fini par manquer aux Calabrais et la supériorité turinoise a logiquement été concrétisée, d'abord par Mario Mandzukic (60e) qui avait bien suivi après une tête d'Kwadwo Asamoah puis par Gonzalo Higuain, sorti vainqueur du duel face au gardien local (74e). L'Argentin en est à 16 buts cette saison, un de moins seulement que le meilleur buteur du championnat, le Bosnien de la Roma Edin Dzeko.

Exploit de l'AC Milan

Dans l'autre match en retard de la 18e journée disputé mercredi, l'AC Milan a réussi un véritable exploit et a fait preuve d'une grande force de caractère pour arracher in extremis, et à neuf contre 11, un succès 1-0 sur le terrain de Bologne.

Tout allait pourtant de travers pour le Milan, qui restait sur trois défaites d'affilée et qui a rapidement été privé de son meilleur défenseur central, Alessio Romagnoli, sorti blessé. C'est ensuite un autre défenseur central, Gabriel Paletta, qui a été exclu avant la pause.

Puis, juste avant l'heure de jeu, c'est Juraj Kucka qui a reçu un carton rouge et les Rossoneri ont donc dû jouer plus de 30 minutes avec deux joueurs de moins. Et pourtant, Milan l'a emporté, grâce à un but à la 89e minute de Mario Pasalic, bien servi par Gerard Deulofeu, l'une des recrues du mercato, auteur sur le coup d'une action de classe.

Les Milanais remontent à la 7e place alors que Bologne, déjà battu 7-1 par Naples ce week-end, va décidément très mal et reste 14e. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!