Acid Arab: «La lecture des premières critiques nous a rassurés»

Actualisé

Acid Arab«La lecture des premières critiques nous a rassurés»

Acid Arab a franchi le pas. Il a publié le vendredi 7 octobre 2016 «Musique de France», son 1er album d'electrorientale.

par
Julien Delafontaine
Hervé, Pierrot, Guido et Kenzi (de g. à dr.) ont préparé le live de leur nouvel album à la Case à Chocs.

Hervé, Pierrot, Guido et Kenzi (de g. à dr.) ont préparé le live de leur nouvel album à la Case à Chocs.

photo: F.Melillo
Interview d'Acid Arab pour son 1er disque

Acid Arab a franchi le pas. Il a publié le vendredi 7 octobre 2016 «Musique de France», son 1er album d'electrorientale.

Avec leur mélange de sonorités acid house et orientales, Guido Minisky et Hervé Carvalho ont déjà joué dans les plus grands festivals. Pourtant, aussi fou que cela puisse paraître, le duo formé en 2012 n'a jamais sorti de disque. Lors de leur résidence à la Case à chocs, à Neuchâtel, pour préparer leur tournée, les deux Français, leur compagnon de studio Pierrot Casanova et le musicien Kenzi Bourras sont revenus sur la genèse de leur premier bébé.

Pourquoi n'avez-vous pas publié d'album plus tôt?

A la base, nous sommes un projet de DJ. Sortir, sans aucune pression, des EP, des maxis et des compils nous allait très bien. Travailler sur un album, c'est le succès qui nous a obligés à nous y mettre.

Que voulez-vous dire?

On nous a fait comprendre que, pour que notre carrière évolue, il fallait un disque.

Etes-vous inquiet de l'accueil que va réserver le public à ce disque?

Maintenant, ça va mieux. La lecture des premières critiques nous a rassurés. En Angleterre, notamment, il est bien reçu. On est assez fiers de cela parce qu'en musique, des Français qui intéressent des British, cela n'arrive pas souvent.

Quels sont les artistes avec qui vous collaborez sur six des dix morceaux de cette galette?

Ce sont des gens avec qui nous avons des liens forts. Par exemple, avec Rachid Taha, on a souvent partagé la scène et avec Sofiane Saidi, on a fait la fête la nuit à Paris.

Combien de temps vous a-t-il fallu pour écrire et enregistrer «Musique de France»?

Six mois. Les collaborations nous ont réservé bien des surprises. Des belles, mais qui nous ont pris du temps. Comme lorsque l'on travaillait sur le titre avec le Turc Cem Yildiz. On pensait qu'il nous préparerait un solo de saz (ndlr: sorte de luth), mais il nous a envoyé des chants avec sa voix. On a refait le morceau en conséquence.

Acid Arab ft. Sofiane Saidi «La Hafla»

Musique de France

1 «Buzq Blues»

2 «La Hafla» Ft. Sofiane Saidi

3 «Medahat»

4 «Le Disco» Ft. Rizan Said

5 «Gul L'Abi» Ft. A-WA

6 «Stil» Ft. Cem Yldz

7 «A3ssifa» Ft. Rizan Said

8 «Houria» Ft. Rachid Taha

9 «Sayarat 303»

10 «Tamuzica» Ft. Jawad El Garrouge

Ton opinion