Actualisé 11.10.2009 à 12:52

Amnistie fiscale

La Lega tessinoise veut faire plier l'Italie

La Lega tessinoise passe à l'offensive contre l'amnestie fiscale décidée par l'Italie et dirigée contre la place financière suisse.

Le parti veut d'une part taxer les fraudeurs italiens repentis et d'autre part renvoyer les frontaliers chez eux en signe de protestation.

Les Italiens qui profitent de l'amnestie fiscale de leur pays pour enlever leur argent des banques tessinoises doivent payer une amende, exige le président de la Lega Giuliano Bignasca dans son journal «Il Mattino». Le Tessin devrait prélever 10% du montant retiré, selon lui.

Quatre milliards de francs pourraient ainsi venir remplir les caisses du canton. On estime en effet à 40 milliards la somme d'argent qui pourrait retourner en Italie en raison de l'amnestie fiscale.

La Lega propose aussi de s'en prendre aux travailleurs italiens en Suisse. «Pour chaque milliard de francs retiré des banques tessinoises, 500 frontaliers doivent être renvoyés à la maison», exige M.Bignasca. Les chômeurs du nord de l'Italie pourront alors remercier leur gouvernement. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!