Football - MLS: La légende Andrea Pirlo a dit «ciao» au ballon rond
Publié

Football - MLSLa légende Andrea Pirlo a dit «ciao» au ballon rond

Le milieu italien de 38 ans a rangé ses crampons, après l'élimination du New York City FC par Columbus, en demi-finale de la Conférence Est de MLS.

par
rca

Le milieu de terrain a tiré sa révérence sur une ultime transversale dont il a le secret. Mais son entrée en jeu dans les derniers instants de la rencontre retour des demi-finales de la Conférence Est de Major League Soccer n'aura pas suffi à faire pencher la balance en faveur du New York City FC. Les hommes du Français Patrick Vieira ont certes remporté le match retour 2-0 devant plus de 23'000 spectateurs en fusion au Yankee Stadium, mais cela n'a pas suffi pour remonter le 4-1 concédé face au ­Columbus Crew à l'aller.

L'Italien, champion du monde 2006, trois fois vainqueur de la Champions League et quatre fois de la Serie A, a décidé de ranger ses crampons, après trois ans passés à New York. Andrea Pirlo restera dans ­l'histoire comme celui qui a ­révolutionné le rôle de demi défensif, ajoutant une touche technique et raffinée à un poste qui consacrait alors ­davantage les récupérateurs purs. Formé comme No 10 à Brescia, il a ensuite reculé sur le terrain pour régaler de ses passes millimétrées les fans de l'AC Milan entre 2001 et 2011, puis ceux de la Juventus (2011-2015). L'homme aux 116 sélections était aussi expert en coups de pied arrêtés.

A 38 ans, Pirlo a presque tout gagné et aidé, en fin de carrière, à lancer la franchise new-yorkaise, aux côtés de l'Espagnol David Villa et de l'Anglais Frank Lampard. Il laissera le souvenir d'un grand joueur, et aussi d'un gentleman. «Andrea est un leader silencieux, il laisse ses pieds parler pour lui», disait de lui Marcelo Lippi, son sélectionneur lors du titre mondial remporté face à la France.

«Ce n'est pas seulement mon aventure new-yorkaise qui prend fin, mais tout mon voyage de footballeur, a-t-il tweeté hier. Je voudrais remercier tous ceux qui m'ont supporté.» Le football a perdu dimanche un de ses plus raffinés pieds droits.

Ton opinion