Affaire Maëlys: La lettre de désarroi de la demi-soeur de Nordahl L.
Actualisé

Affaire MaëlysLa lettre de désarroi de la demi-soeur de Nordahl L.

Les parents de la petite Maëlys ont reçu une lettre de la demi-soeur du tueur présumé de leur fille.

par
nxp/Pascal Schmuck
Le meurtre de la petite Maëlys a secoué toute la France.

Le meurtre de la petite Maëlys a secoué toute la France.

AFP

Alexandra H. est la demi-soeur de Nordahl L. Dans une lettre qu'elle a envoyée au début mars à l'avocat des parents de la petite Maëlys, elle exprime toute sa peine et son désarroi face aux actes de son frère, rapporte le Parisien.

«Je suis tellement désolée pour votre petite, j'ai tardé à vous écrire, car je n'avais pas de mots, je ne les ai toujours pas à vrai dire, jusqu'au bout j'ai cru, j'ai voulu croire qu'on retrouverait votre petite vivante», écrit Alexandra H.

Des familles fracassées

L'ex-maître chien a avoué avoir tué «accidentellement» la petite Maëlys, neuf ans, avant de s'être débarrassé du corps dans les bois d'Attignat-Oncin, sur les hauteurs du lac d'Aiguebelette (Savoie). Il refuse toujours de donner des détails sur les circonstances.

Le meurtre commis par Nordahl L. a également détruit sa propre famille. « Je ne sais vous exprimer toute la tristesse que je ressens. Personne ne devrait subir une telle épreuve. Vous souhaitiez que votre petite hante mon frère, c'est moi qui suis hantée, je suis meurtrie, je ne comprends pas, c'est au-delà de mes forces (sic). Le monde s'est écroulé, ma vie a éclaté, j'ai fané, la tristesse m'a flétrie.»

Il a avoué un deuxième meurtre

Elle s'excuse à de multiples reprises pour ce qu'a fait son demi-frère, disant comprendre la haine que ressent la famille de la petite fille. «Je le comprends et je l'accepte, je ne sais vous exprimer la tristesse que je ressens. Personne ne devrait subir une telle épreuve.»

Nordahl L. a également reconnu le meurtre du caporal Arthur Noyer, qui avait disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017 près de Chambéry. La police enquête désormais sur d'autres disparitions dans la région et dans celles où a séjourné le suspect.

Ton opinion