Interdiction des minarets: La Libye dénonce «un référendum raciste»
Actualisé

Interdiction des minaretsLa Libye dénonce «un référendum raciste»

Tripoli a qualifié mercredi de «référendum raciste» le vote sur les minarets en Suisse, «violation flagrante des droits humains», et appelé l'OCI à «prendre des mesures urgentes».

Un ministre turc a lui exhorté les musulmans à retirer leur argent des banques suisses, à l'instar de Daniel Cohn-Bendit.

«Le Comité national des droits de l'homme de la Grande Jamahiriya (ministère libyen de la justice) condamne et déplore le référendum raciste, qui a eu lieu en Suisse (...) et qui interdit la construction de minarets», indique le communiqué publié par l'agence libyenne Jana.

Ce référendum «constitue une violation flagrante des droits de l'homme et des conventions internationales (...) et est une atteinte au droit des musulmans en Suisse à la liberté religieuse», ajoute le communiqué.

«Hypocrisie politique»

Le Comité affirme par ailleurs qu'il n'était «pas surpris par cette action de la part d'un Etat pratiquant l'hypocrisie politique». Il accuse la Suisse de «codifier le racisme et la haine des religions à travers ses lois et sa Constitution tout en faisant semblant de respecter les droits de l'homme et la primauté de la loi».

Il appelle par ailleurs les pays arabes et l'Organisation de la conférence islamique (OCI) à prendre «des mesures urgentes» contre la Confédération «pour l'inciter à annuler cette loi raciste».

Préférer les banques turques

«Je suis convaincu que cette décision (des électeurs suisses) incitera nos frères musulmans à revoir leur décision de garder leur argent dans les banques suisses», a dit de son côté à Ankara le ministre turc chargé des Affaires européennes, Egemen Bagis.

Le ministre a invité ces déposants à préférer les banques turques, les moins affectées, selon lui, par la crise financière globale. Il a ajouté que la Suisse devait faire «marche arrière sur cette décision erronée».

Manifestation devant l'ambassade de Suisse

Quelques dizaines de personnes ont par ailleurs manifesté devant l'ambassade de Suisse à Ankara. Une couronne mortuaire noire a été déposée devant l'édifice, selon des images retransmises par la télévision alémanique. Les manifestants ont scandé des slogans contre la Suisse. Le président d'une fondation religieuse a appelé les Helvètes à rectifier leur «faute».

La Turquie, pays musulman mais laïc, avait déjà dénoncé mardi par la voix de ses dirigeants la décision des électeurs suisses, y voyant «le reflet de la montée d'une vague de racisme et de l'extrême droite en Europe».

«Vider les caisses de la Confédération»

Daniel Cohn-Bendit, co-président des Verts au Parlement européen, a également demandé que «les plus riches des pays musulmans retirent leur argent des banques suisses», dans une interview publiée mercredi par le quotidien «Le Temps».

«La plus formidable des ripostes (...) serait que les plus riches des pays musulmans retirent leur argent des banques suisses. Vider les caisses de la Confédération: voilà ce qu'il faudrait!», a-t-il dit.

(ats)

Ton opinion