ONU: La Libye retourne au Conseil des droits de l'homme
Actualisé

ONULa Libye retourne au Conseil des droits de l'homme

L'Assemblée générale des Nations unies a autorisé vendredi la Libye à siéger à nouveau au Conseil des droits de l'ONU, dont elle avait été suspendue après l'éclatement de la guerre civile.

La résolution présentée par Ibrahim Dabbachi, ambassadeur libyen auprès de l'organisation, a été adoptée par 123 voix pour, quatre contre et six abstentions. Une douzaine de délégations n'ont pas pris part au vote, que M. Dabbachi souhaitait unanime.

A travers ce texte, l'Assemblée générale «se félicite des engagements de la Libye à se conformer à ses obligations au regard du droit international, à promouvoir et à défendre les droits de l'homme, la démocratie et l'Etat de droit».

A l'initiative de l'Assemblée générale, la Libye a été exclue le 1er mars du Conseil, qui a alors accusé le régime de Mouammar Kadhafi «d'atteintes aux droits de l'homme systématiques et flagrantes» dans la répression des manifestations antigouvernementales.

(ats)

Ton opinion