ONU: La Libye s'en prend au secret bancaire

Actualisé

ONULa Libye s'en prend au secret bancaire

La Libye a attaqué le secret bancaire devant l'Assemblée générale de l'ONU.

Son représentant a fustigé les paradis fiscaux qui blanchissent de l'argent. Cette accusation se produit après la crise entre la Suisse et Tripoli au sujet de l'affaire Kadhafi.

Le représentant Giadalla A. Ettalh a dénoncé lundi le secret bancaire lors de la dernière journée du débat général qui ouvre l'Assemblée de l'ONU.

Il a critique les pays qui sont devenus des lieux de blanchiment d'argent sous le couvert du secret bancaire. «Il n'est plus acceptable de rester silencieux face aux paradis fiscaux qui hébergent dans leurs institutions financières de l'argent de la corruption et du crime», a-t-il déclaré.

Le représentant n'a pas cité de nom de pays. Cette charge intervient après la crise entre la Suisse et la Libye provoquée par la brève arrestation en juillet à Genève d'Hannibal Kadhafi et de son épouse. (ats)

Ton opinion