Actualisé 24.11.2009 à 15:04

Matches truquéesLa Ligue a reçu une liste mais reste dans l'expectative

La Swiss Football League (SFL) a reçu du Ministère public de la Confédération une liste des matchs concernés par l'affaire des paris truqués.

Le président de la SFL Thomas Grimm a confirmé dans une interview à la «Berner Zeitung» la réception d'un envoi du Ministère public avec la liste des parties suspectes. Pour ne pas nuire à l'enquête, il ne donne cependant pas de précisions.

Au total, 28 matches sont concernés en Suisse, 22 de Challenge League et six rencontres amicales, selon les indications du Parquet de Bochum (All) qui mène l'enquête sur ces vastes manipulations présumées impliquant neuf pays européens.

Selon diverses informations et articles de presse de ces derniers jours, les rencontres Yverdon - Thoune (5-1), Gossau - Locarno (0-4) et Gossau - Thoune (4-3) figureraient parmi les rencontres de Challenge League suspectes. Le stage estival en Suisse de l'équipe bosniaque de 1re division de Travnik, qui a notamment joué contre Sion (1-4), apparaît aussi douteux.

Rendez-vous à Nyon

Ce mardi, le «Tages-Anzeiger» révèle en outre que Young Boys et Aarau seraient indirectement concernés, après des matches amicaux contre les Bulgares du Lokomotiv Mezdra (1re div.). Ces derniers se sont inclinés deux fois 5-0 le 13 novembre à Aarau et le 17 novembre à Berne, en concédant notamment des penalties et un autogoal dans les dernières minutes sans avoir montré beaucoup d'ardeur.

La Fédération (ASF) et la ligue espèrent en savoir plus ce mercredi, après la séance à Nyon dès 11h00 à laquelle les a convoqués l'UEFA. Le président de l'ASF Peter Gilliéron et le chef du département juridique à la ligue Claudius Schäfer seront représentés, ainsi que des délégués de huit autres associations européennes, a précisé le porte-parole de l'ASF Marco von Ah.

Outre l'enquête sur les matches truqués, les dirigeants convoqués s'attendent à recevoir des informations sur le fonctionnement du système d'alerte et de surveillance sur les paris mis en place cet été par l'UEFA.

Matches sans enjeu

En attendant, les bookmakers officiels ne semblent plus faire confiance au Lokomotiv Mezdra, relève le «Tages-Anzeiger». En début de semaine, «Sportwetten 365» affichait ainsi pour le prochain match du Championnat de Bulgarie entre Mezdra et Botev Plovdiv une quote de 0,98 quel que soit le résultat (1, X ou 2). Cette quote inférieure à 1 signifie que le parieur misant sur ce match perdra de l'argent quoi qu'il arrive.

Interrogé sur ce fléau dans «Le Matin», le directeur de la Ligue Edmond Isoz dit rester «optimiste» quant au degré de corruption du football suisse. Il observe que deux des trois parties de Challenge League identifiées comme suspectes étaient soit sans enjeu (Gossau- Locarno, les deux équipes étant alors déjà reléguées avant d'être sauvées sur le tapis vert), soit sans incidence sur le classement (Yverdon - Thoune).

(ap)

En Grèce aussi

La Grèce serait à son tour touchée par le scandale présumé des matches truqués qui secoue le football européen. Selon des informations de la presse grecque, l'UEFA a soumis à la Fédération grecque une liste de plus de 14 rencontres suspectes.

Le président de la Fédération, Sofoklis Pilavios, a déclaré qu'il informerait le ministère de la Justice à Athènes et le Parquet. Rien n'a filtré sur les parties concernées. Jusqu'à présent, la Grèce ne faisait pas partie des neuf pays europeéns - dont la Suisse - concernés par les investigations du Ministère public de Bochum (All), qui enquête sur un réseau basé dans la Ruhr ayant influencé ou tenté d'influencer plus de 200 matches en Europe.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!