Actualisé 26.08.2009 à 13:50

Assemblée de la Ligue nationale

La Ligue B aura droit à la retransmission TV

A l'occasion de l'Assemblée générale des clubs de la Ligue nationale à Ittigen, la Ligue nationale B s'est retrouvée à l'honneur.

La deuxième division helvétique aura désormais sa place à la télévision. D'abord sur la chaîne alémanique SSF jusqu'au 31 décembre puis sur Teleclub/Bluewin TV dès le 1er janvier avec une forte coloration romande.

La Ligue nationale (LN) a conclu un accord assurant l'exclusivité de la LNB à Teleclub dès le début de l'année 2010. Quinze à vingt matches devraient être diffusés en direct en TV payante (pay-tv) de la fin du tour de qualification jusqu'aux play- off. Le barrage de promotion-relégation LNA-LNB ne figure pas dans l'accord. Les rencontres de Lausanne et La Chaux-de-Fonds devraient être prioritaires en raison des infrastructures de leur patinoire.

De septembre à décembre, la chaîne sportive SSF (disponible gratuitement sur Bluewin TV) diffusera le jeudi dès 20h30 de 10 à 15 matches de la deuxième division. «C'est un pas de géant pour la LNB se réjouissait le directeur du Lausanne HC, Gérard Scheidegger. Cela va valoriser nos sponsors.»

En LNA, Teleclub/Bluewin TV retransmettra tous les matches en direct, y compris les derbies romands et tessinois diffusés également sur les chaînes de la SSR.

Appel à la raison

La séance qui réunissait tous les clubs de LNA et de LNB s'est ouverte sur un chapitre plus noir. Le président du Conseil de surveillance, Marc Furrer, a rappelé aux clubs qu'ils doivent absolument se discipliner sur le plan financier. «Il n'est pas raisonnable que certains clubs se permettent un déficit d'un million de francs qu'ils essaieront de gommer avec une augmentation du capital-actions.» Il appelle également à la raison en cours de championnat. «Si un joueur se blesse il ne faut pas se précipiter pour enrôler un Canadien coûteux mais composer avec les solutions à disposition. Tout le monde ne peut pas être champion!»

Le préposé à la sécurité, Christoph Vögeli, a révélé que 239 interdictions de patinoire avaient été prononcées la saison dernière. La palme revient à Bienne en LNA (38) et à Olten en LNB (27). Marc Furrer a fortement insisté auprès des clubs pour qu'ils se montrent intransigeants avec les fauteurs de troubles. «Il faut agir avant que le police ne vienne nous présenter les factures pour ses interventions. Là, les clubs seront étranglés financièrement.»

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!