Référendum italien: La Ligue du Nord réclame des élections

Actualisé

Référendum italienLa Ligue du Nord réclame des élections

Selon les derniers sondages, si des élections avaient lieu actuellement, le parti de Renzi arriverait en tête au 1er tour mais perdrait le second.

Matteo Salvini réclame des élections.

Matteo Salvini réclame des élections.

Keystone

La Ligue du Nord a réclamé lundi des élections «le plus rapidement possible» en Italie après l'échec de Matteo Renzi au référendum de dimanche sur la réforme constitutionnelle. Elle est prête à aller voter «avec n'importe quelle loi électorale».

«Nous pensons que l'Italie ne peut pas se permettre des mois de débats sur un nouveau système électoral», a déclaré Matteo Salvini, chef du mouvement populiste et anti-immigré.

La loi électorale en vigueur, baptisée Italicum, a été adoptée en mai 2015. Elle prévoit une forte prime majoritaire à la chambre des députés au parti qui dépasserait 40% des voix au premier tour ou qui remporterait un éventuel second tour entre les deux partis arrivés en tête au premier.

La loi n'a encore jamais servi et fait de plus l'objet de recours devant la Cour constitutionnelle. Surtout, la prime majoritaire ne s'applique qu'aux députés, alors que l'échec de la réforme du Sénat laisse la chambre haute avec tous ses pouvoirs et une élection à la proportionnelle, ce qui risque de rendre le pays ingouvernable.

Grillo en position favorable

Le comédien Beppe Grillo, chef du Mouvement 5 Etoiles (M5S, populiste) a pourtant lui aussi réclamé des élections immédiates. «Les Italiens doivent être appelés à voter le plus rapidement possible», a-t-il insisté sur son blog. «La chose la plus rapide, réaliste et concrète pour aller tout de suite au vote est d'y aller avec une loi qui existe déjà, l'Italicum».

Selon les derniers sondages, si des élections avaient lieu actuellement, le Parti démocrate (PD) de Matteo Renzi arriverait en tête au premier tour mais perdrait le second contre le M5S. Mais le mouvement de M. Grillo, qui refuse toute alliance, aurait du mal à trouver une majorité au Sénat. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion