Immigration: La Lombardie est «en alerte rouge»
Publié

ImmigrationLa Lombardie est «en alerte rouge»

La responsable régionale de l'immigration appelle le gouvernement à renvoyer «massivement» les clandestins.

Près de la gare de Côme

Près de la gare de Côme

photo: AFP

Pour la Lombardie, la situation sur le front de l'immigration n'est «pas une urgence. C'est une alarme rouge», a estimé vendredi la responsable régionale pour la sécurité et l'immigration. Elle appelle le gouvernement à renvoyer «massivement» les clandestins.

Les préfectures ne s'occupent désormais plus que de trouver des appartements et des chambres d'hôtel pour les immigrants, alors que les villes lombardes sont proches de l'effondrement, affirme l'assesseure Simona Bordonali.

Et le ministère de l'intérieur vient de revoir les quotas d'accueil. Les autorités lombardes ont fixé le seuil à 20'000 requérants d'asile, «mais ils seront 23'000 selon les nouveaux paramètres. Un coût de 800'000 euros par jour», assure l'élue de la Ligue du Nord, qui dénonce «les coopératives et tous ceux qui s'engraissent sur cet énorme commerce».

Beaucoup de clandestins

A ce chiffre s'ajoutent encore «les milliers de clandestins présents dans les gares de Côme et de Milan et aux frontières à cause des renvois de la Suisse», souligne encore l'assesseure.

Selon Mme Bordonali, avec 1,3 million d'immigrés, la Lombardie est l'unique région à accueillir plus de 10% des demandeurs d'asile. La responsable exige «une opération massive de rapatriement des clandestins, puisque les réfugiés ne représentent que 5% du total des demandeurs d'asile». (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion