Publié

Ski nordiqueLa love story qui pourrait offrir des médailles à la Suisse

Ilia Chernousov, mari de la biathlète grisonne Selina Gasparin, courra dès dimanche sous bannière helvétique. Le fondeur de 34 ans avait rapporté du bronze à la Russie aux JO de Sotchi 2014.

par
Sport-Center
Ilia Chernousov, que l’on voit ici après sa victoire sur le marathon de l’Engadine 2015, va désormais concourir pour la Suisse.

Ilia Chernousov, que l’on voit ici après sa victoire sur le marathon de l’Engadine 2015, va désormais concourir pour la Suisse.

KEYSTONE

Quand l’amour peut, en plus de tout le reste, apporter une chance de médaille supplémentaire au sport suisse, il serait stupide de se priver. Ilia Chernousov, qui est depuis six ans le mari de la biathlète grisonne Selina Gasparin (ils ont une petite fille), a très longtemps été un fondeur russe. Avec succès, puisqu’il avait notamment décroché deux médailles de bronze, une aux Mondiaux d’Oslo en 2011 (2x15 km); et l’autre, plus belle encore, sur 50 km aux Jeux olympiques de Sotchi 2014.

Or, Ilia Chernousov, qui vient d’obtenir son passeport rouge à croix blanche, courra dès dimanche sous bannière helvétique, à l’occasion d’une étape de la Coupe des Alpes (un 15 km en skating), à Ulrichen. «Je suis heureux et je me sens honoré de pouvoir désormais disputer des courses pour la Suisse, a déclaré l’intéressé, cité par Blick. Le fait que ma première compétition, depuis ma naturalisation réussie, ait lieu en Suisse, tombe parfaitement bien et ne fait que renforcer mon impatience.»

Il reste désormais à savoir si le plaisir peut s’accompagner de succès. Et c’est un peu la bouteille à encre, puisqu’à 34 ans, Ilia Chernousov, auteur de sept podiums en Coupe du monde dont une victoire, s’est spécialisé dans les (très) longues distances. «Je suis moi-même très curieux de voir à quel niveau de forme je me trouve, ne s’avance-t-il pas trop. Il y a plus de quatre ans que je n’ai pas disputé une course avec départ individuel. En termes de compétition, ces derniers temps, j’ai surtout couru sur des distances entre 60 et 90 kilomètres.»

Des centaines et des centaines de bornes accumulées, qui pourraient servir de préparation idéale au 50 km des prochains Mondiaux d’Oberstdorf, fin février-début mars. Il sera ensuite temps de songer à Pékin, où auront lieu les Jeux d’hiver 2022.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
8 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Mohamed Gazouille

04.12.2020 à 18:05

On a une équipe de foot avec entraîneur dans le même cas

Leon Droit

04.12.2020 à 17:25

Compter sur un étranger pour ramener des médailles, c'est pas glorieux.

jules césar

04.12.2020 à 16:05

Vu son âge les médailles ne seront pas nombreuses. Mais il s l'air d'un type bien. Au moins ça ne sera pas un migrant économique.