Actualisé

Piégé par sa belle-familleLa lune de miel tourne au cauchemar

Un Britannique de 56 ans dit avoir été retenu en otage, menacé et dépouillé par la famille de sa jeune épouse tunisienne.

par
aia

Il faut savoir se méfier des trop belles histoires d'amour. C'est la dure leçon apprise par Paul Fitzpatrick. Cet Anglais de 56 ans, ancien soldat et juriste à la retraite, a laissé toutes ses économies dans l'affaire, sa naïveté aussi, comme il l'a raconté au journal britannique «The Sun».

Lors de vacances en Tunisie, l'an dernier, il rencontre Mbarka, une Tunisienne âgée de 30 ans. «Elle était vraiment très belle et on s'entendait bien. C'était une romance de vacances et c'était fantastique.» De retour dans le Lancashire, l'homme a la surprise de recevoir un appel de la belle qui dit s'ennuyer de lui. Ni une, ni deux, il reprend un avion pour la Tunisie.

Il est kidnappé par sa belle-famille

Après dix voyages, Fitzpatrick passe la bague au doigt de sa belle. «C'était un grand jour et je pensais avoir épousé quelqu'un qui m'aimait.» Mais le mari transi déchante très vite. Quelque temps après la noce, il revient pour une lune de miel de trois mois et se fait kidnapper par sa belle-famille.

«J'étais terrifié, je pensais vraiment qu'ils allaient me tuer. Ils ont pris tout l'argent que j'avais sur moi, mon ordinateur et mes habits. Ils ont dit qu'ils allaient me couper tous les doigts si je ne leur donnais pas tout mon argent.» Fitzpatrick fait donc transférer les 20'000 livres (plus de 30'000 francs) d'économie qu'il a à la banque.

Le mari floué réussit finalement à prendre la fuite et rentre en Angleterre. «Il s'agissait d'une escroquerie et j'ai été stupide. Je pensais que Mbarka m'aimait, mais j'étais juste un ticket repas». La petite histoire ne dit pas s'il va demander le divorce et déposer plainte contre la belle.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!