Neuchâtel: La lutte contre des examens surveillés par vidéo continue
Publié

NeuchâtelLa lutte contre des examens surveillés par vidéo continue

Une motion populaire a été déposée au Grand conseil par des étudiants de l’Université fâchés d’être filmés durant les épreuves.

par
frb
Les étudiants s’en remettent aux politiques pour faire valoir leurs revendications.

Les étudiants s’en remettent aux politiques pour faire valoir leurs revendications.

Unine/Guillaume Perret

Les conditions d’apprentissage sont rendues plus difficiles en temps de coronavirus. A l’Université de Neuchâtel, des étudiants se battent pour que les conditions d’examens puissent donc être assouplies. Ce vendredi, une motion populaire a été déposée au Grand conseil, munie de 111 signatures, annoncent nos confrères de Keystone-ATS.

Bugs annoncés

Celle-ci demande notamment de laisser tomber la vidéosurveillance durant les examens à distance. «Elle provoque un stress supplémentaire dans une période compliquée, a expliqué Léa Spini, secrétaire générale de la Fédération des étudiants neuchâtelois (FEN). De plus, le logiciel à télécharger est lourd et fait bugger les ordinateurs. On a eu beaucoup de remarques en lien avec des problèmes, avec les premiers examens effectués.»

Une tentative de plus

Les élus pourraient étudier le texte en session dès la semaine prochaine. Mais même s’ils venaient à adopter la motion, son entrée en vigueur interviendrait trop tard pour la majorité des étudiants en session actuellement. «Reste que cela serait utile, si des prochains examens devaient se passer à nouveau en ligne», précise Léa Spini.

Le texte de la FEN demande en outre qu’une troisième tentative pour un même examen soit possible pour tous les étudiants.

Ton opinion

55 commentaires