USA: La lutte contre le terrorisme au service de l'administration Bush
Actualisé

USALa lutte contre le terrorisme au service de l'administration Bush

L'ancien secrétaire américain à la Sécurité intérieure, Tom Ridge, révèle dans un livre que des collaborateurs de l'ancien président George W.

Bush l'ont mis sous pression, en vain, pour qu'il augmente le niveau d'alerte terroriste pour influer sur la présidentielle de 2004.

Tom Ridge révèle que le secrétaire à la Défense d'alors, Donald Rumsfeld, et le ministre de la Justice, John Ashcroft, l'ont pressé d'élever le niveau de la menace, symbolisé par une couleur. M. Ridge a refusé d'obtempérer, selon un résumé diffusé par sa maison d'édition, Thomas Dunne Books.

«Cette mésaventure m'a confirmé dans mon intention de quitter le gouvernement fédéral pour aller travailler dans le secteur privé», écrit Tom Ridge dans son livre à paraître «The Test of Our Times: America Under Siege... And How We Can Be Safe Again».

A l'époque, quelques mois avant l'élection présidentielle de 2004, certains critiques du président Bush s'étaient demandé si son administration ne tentait pas de prétexter d'une éventuelle nouvelle attaque terroriste sur le sol américain pour promouvoir la -- très populaire -- «guerre contre le terrorisme», et ainsi camoufler les dommages politiques causés par la guerre en Irak qui, elle, avait déjà mauvaise presse.

Tom Ridge, un ancien gouverneur de l'Etat de Pennsylvanie (est des Etats-Unis) a été le premier secrétaire à la Sécurité intérieure. Ce département a été créé par l'administration Bush en novembre 2002 en réponse aux attaques terroristes du 11-Septembre 2001.

(afp)

Ton opinion