Actualisé 27.04.2008 à 17:55

La lutte des Champagnoux expliquée aux New-Yorkais

L'un des quotidiens américain
les plus prestigieux relate le combat du village de Champagne.

En arrachant l'un des panneaux d'entrée de leur localité, les habitants de Champagne se sont attiré la sympathie du monde entier. L'histoire de ce village de 710 irréductibles qui se battent pour pouvoir inscrire la provenance de leurs produits sur les emballages a été narrée en Angleterre, en Suède, ou en Espagne.

Hier, le conflit entre les Suisses et les producteurs de vin mousseux figurait en une du New York Times ainsi que sur le site web du titre. Marc-André Cornu, syndic du village et propriétaire de la biscuiterie également privée de l'appellation «De Champagne», se réjouit de cet écho médiatique. «Nous avons reçu des e-mails de soutien de partout. De plus, une interpellation a été déposée au Grand Conseil. C'est un début de reconnaissance.»

Et l'intérêt médiatique va continuer: «La télévision anglaise BBC a promis de revenir pour faire un nouveau sujet, explique Thomas Bindschedler, porte-parole du comité Champagne-village. Les Anglais qui sont un peu critiques face à l'Europe voient en cette histoire une mise en cause des règlements de Bruxelles.» Pourtant, sur le plan juridique, les chances de voir vins et flûtes de Champagne arborer de nouveau ce nom-là sont bien faibles. «Nous espérons que les vignerons français finiront par nous accorder une exception d'homonymie», explique Thomas Bindschedler.

Joël Burri

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!