Actualisé 26.08.2009 à 04:58

Etats-Unis

La Maison Blanche et le Congrès américain prévoient des déficits records

Le gouvernement américain va devoir faire face à des déficits budgétaires explosifs et à une croissance de la dette publique exponentielle, mais la Maison Blanche et le Congrès divergent sur les prévisions.

Le bureau de la gestion et du budget de la présidence prévoit un déficit qui va atteindre cette année les 1600 milliards de dollars (1120 milliards d'euros), d'accord en cela avec le bureau du budget du Congrès. C'est presque quatre fois le chiffre de l'an dernier, 455 milliards de dollars (318 milliards d'euros).

Toutefois, les prévisions de la Maison Blanche diffèrent de celle du Congrès sur le moyen terme. Si la présidence s'attend à un déficit cumulé sur la décennie de 9000 milliards de dollars (6283 milliards d'euros), la Congrès est plus conservateur. Pour les parlementaires, sur la période 2010-2019, le trou à combler n'excederait pas 7140 milliards de dollars (5000 milliards d'euros). La différence, quelque 2000 milliards, tient à une estimation différente des recettes fiscales à venir.

Le Congrès part du principe que les réductions d'impôts voulues par George W. Bush arriveront à leur terme en 2011, comme le prévoit la loi qui les a instauré. La Maison Blanche a une autre analyse, souhaitant maintenir des abattements pour les ménages des classes moyennes, soient les familles qui gagnent moins de 250 000 dollars annuels (175 000 euros).

Le Congrès tient compte de nouvelles dépenses que représenteront à l'avenir l'extension de la couverture santé et une population vieillissante. Les économistes de part et d'autre tablent sur un chômage en hausse de 10% dans l'année qui vient. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!