La Maison Blanche ne s'estime pas liée par le désaveu au Congrès
Actualisé

La Maison Blanche ne s'estime pas liée par le désaveu au Congrès

Washington - La Maison Blanche a défendu vendredi la stratégie de George W. Bush pour l'Irak.

Elle a souligné qu'une résolution du Congrès américain adoptée le jour même et désavouant le plan du président n'avait pas de caractère contraignant pour elle.

Dans un communiqué publié après l'adoption par la Chambre des représentants d'un texte désapprouvant l'envoi de troupes américaines supplémentaires en Irak, le porte-parole de la Maison Blanche Tony Snow a souligné que l'administration accordait une tout autre importance à un prochain débat à venir, dont l'issue sera, elle, contraignante, sur le financement de la guerre.

M. Bush a ordonné une nouvelle stratégie «parce que, comme la plupart des Américains, il pensait que la situation en Irak était inacceptable. Le président a conclu qu'une nouvelle stratégie était nécessaire pour aider le gouvernement irakien à prendre le contrôle de Bagdad, assumer davantage de responsabilités pour la sécurité, et poursuivre la réconciliation de toutes les communautés irakiennes», a expliqué M. Snow.

«Cette résolution n'a pas de caractère contraignant», a-t-il dit. La Maison Blanche s'attendait à l'adoption de ce texte à la Chambre des représentants où les adversaires démocrates de M. Bush sont majoritaires depuis janvier.

Bien que ce vote représente le désaveu le plus cinglant infligé au président sur la conduite de la guerre, l'administration a affirmé vendredi encore qu'il ne l'empêcherait pas de continuer à appliquer son plan et à envoyer en Irak les 21'500 soldats supplémentaires annoncés. La Maison Blanche a laissé entendre que M. Bush était prêt à affronter le Congrès si celui-ci lui refusait les fonds.

(ats)

Ton opinion