Affaire Hildebrand: La maison d'Hermann Lei perquisitionnée
Actualisé

Affaire HildebrandLa maison d'Hermann Lei perquisitionnée

Le conseiller d'Etat UDC thurgovien est sous pression. La justice s'intéresse désormais de près à son cas pour son implication dans l'affaire Hildebrand.

par
ofu
Hermann Lei est accusé d'avoir violé le secret bancaire.

Hermann Lei est accusé d'avoir violé le secret bancaire.

L'étau se resserre autour d'Hermann Lei, le conseiller d'Etat UDC thurgovien qui avait transmis les données bancaires volées du président de la BNS, Philipp Hildebrand. Un membre du grand conseil a exigé, mercredi, à ce qu'Hermann Lei se retire de la commission de justice, écrit l'«AppenzellerZeitung». Certains parlementaires ont même quitté la salle, lorsque Lei voulait s'expliquer quant à son implication dans l'affaire. Désormais, la justice s'intéresse de près à son cas.

Maison perquisitionnée

Selon le site internet «Der Sonntag», le ministère public zurichois a perquisitionné sa maison. L'information a été confirmée par son avocat, Valentin Landmann. Hermann Lei serait actuellement en plein centre de l'enquête. Il est soupçonné d'avoir violé le secret bancaire et de diffusion de secrets d'entreprise. Valentin Landmann a déclaré vouloir coopérer avec le ministère public afin de garantir une totale transparence.

Hermann Lei joue a joué un rôle central dans l'affaire Hildebrand. Un employé de la banque Sarasin lui a confié les données bancaires d'Hildebrand. Suite à cela, Hermann Lei avait contacté le vice-président de l'UDC, Christoph Blocher ainsi que la «Weltwoche». Et cela contre l'avis du mouchard.

Ton opinion