Habitat intelligent - La maison qui pense pour vous
Publié

Habitat intelligentLa maison qui pense pour vous

Une maison connectée bien conçue contrôle discrètement le chauffage, l’éclairage, l’électricité et les équipements de sécurité. Les systèmes professionnels ne sont toutefois pas bon marché. Visite guidée dans un appartement parfaitement équipé.

par
Jan Graber
Ambiance discothèque dans la chambre à coucher: les maisons intelligentes permettent un contrôle total des couleurs grâce aux lumières LED.

Ambiance discothèque dans la chambre à coucher: les maisons intelligentes permettent un contrôle total des couleurs grâce aux lumières LED.

Jan Graber

Je l’admets volontiers, je suis un mordu de technologie. Dès qu’un appareil peut être contrôlé par une application, mes doigts frémissent. C’est pourquoi j’ai récemment installé chez moi une prise myStrom et une ampoule Smart me. «Ma maison intelligente, simple, facile et tout via Wi-Fi», ai-je pensé. Jusqu’à ce que je réalise que ma maison n’est pas si intelligente que cela. Quelle plaie de devoir utiliser deux applications différentes et de ne pouvoir contrôler la lumière que par le biais de mon téléphone portable! Cette expérience m’a donné envie de savoir à quoi ressemble une vraie maison intelligente.

Direction Ostermundigen (BE). De l’extérieur, la maison passe inaperçue: un vieux bâtiment, des murs enduits, pas de béton, peu de verre. Rien ne laisse supposer que derrière cette façade se cache un appartement truffé de domotique. Seuls ceux qui regardent de près remarqueront un système d’interphone moderne sous lequel se trouve un petit boîtier à code.

Le portable de Philipp Burkhalter sonne. Son téléphone lui signale que quelqu’un veut entrer chez lui – dans ce cas précis, c’est lui-même. «Je pourrais parler au visiteur depuis mon téléphone portable ou ouvrir la porte extérieure à distance au facteur», explique l’expert en maison intelligente de chez ISP Electro Solutions SA.

La maison décide d’elle-même

Nous pénétrons dans la maison. En un clic, la porte de l’appartement s’ouvre. Philippe Burkhalter positionne son téléphone devant une autre interface de contrôle. «Cela désactive immédiatement le système d’alarme», précise-t-il. Au moment où nous entrons, les lumières de l’entrée s’allument automatiquement.

Philipp Burkhalter prend dans les mains une tablette. Comme il y a des capteurs discrets dans toutes les pièces qui contrôlent la lumière, mesurent la température et évaluent la qualité de l’air, tout peut être visualisé à l’écran. On y découvre même la quantité d’électricité que le système photovoltaïque fournit actuellement à la maison ou au réseau. Cela dit, la tablette n’est pas nécessaire pour réaliser les opérations quotidiennes, précise Philipp Burkhalter.

«La maison décide d’elle-même quand elle a besoin de lumière ou de plus de chauffage dans une pièce», souligne-t-il. Les vieux radiateurs munis d’une vanne électronique comme les battants des volets sont radiocommandés. S’appuyant sur un nombre incalculable d’informations, le système décide du moment le plus propice pour fermer les stores, rétracter les pare-soleil en cas de vent violent ou réduire la chaleur lorsque les occupants partent. «Avec le chauffage intelligent, d’importantes économies d’électricité sont possibles», certifie Philipp Burkhalter.

1 / 7
L’extérieur de cette maison d’Ostermundigen (BE) est vieux et discret, mais son intérieur est ultramoderne, car il s’agit en réalité d’une maison intelligente entièrement équipée.

L’extérieur de cette maison d’Ostermundigen (BE) est vieux et discret, mais son intérieur est ultramoderne, car il s’agit en réalité d’une maison intelligente entièrement équipée.

 zVg
Seul ce petit boîtier à code posé sur la façade trahit une technologie moderne.

Seul ce petit boîtier à code posé sur la façade trahit une technologie moderne.

 zVg
La tablette permet de configurer différentes ambiances via le contrôle de l’éclairage.

La tablette permet de configurer différentes ambiances via le contrôle de l’éclairage.

 Jan Graber

Contrôler sans s’énerver

La technologie du bâtiment est contrôlée grâce à un serveur situé au sous-sol. Les résidents ont toutefois la possibilité de neutraliser le système à tout moment: chaque pièce – et même la table à manger – est en effet équipée d’un tableau de commande sur lequel figure une touche qui permet de reprendre le contrôle grâce à une simple pression. On peut également choisir d’intégrer ce bouton sur un réveil intelligent ou une télécommande.

«Une maison intelligente doit permettre à ses occupants d’éviter de faire trop de contrôles, mais ne doit certainement pas engendrer des énervements», note Philipp Burkhalter. Les solutions grand public sont limitées, mais peuvent souvent être intégrées aux systèmes professionnels. L’avantage de ces derniers réside dans leur flexibilité et leurs nombreuses possibilités de programmation.

Toujours est-il que les maisons intelligentes bien équipées ont un prix: les meubles «Rolls Royce» de la salle d’exposition coûtent environ 20’000 francs, indique Philipp Burkhalter. Une solution standard pour un appartement de 4,5 pièces revient entre 6’000 et 8’000 francs, et le double pour une maison individuelle. S’agissant d’un nouveau bâtiment, il est moins onéreux d’inclure ce système au début de sa planification.

Je quitte Ostermundigen porté par le doux rêve d’habiter un jour dans une maison intelligente entièrement équipée. Pour l’instant, je vais toutefois devoir me contenter de ma solution Wi-Fi simple. A moins de revenir au bon vieil interrupteur.

Philippe Burkhalter, spécialiste en domotique chez ISP Electro Solutions SA, est le maître de cette maison intelligente située à Ostermundigen (BE).

Philippe Burkhalter, spécialiste en domotique chez ISP Electro Solutions SA, est le maître de cette maison intelligente située à Ostermundigen (BE).

Jan Graber

Les systèmes de maison intelligente

  • Loxone: l’un des systèmes les plus compétitifs et les plus flexibles du marché, y compris en ce qui concerne les capacités de sauvegarde.

  • DigitalStrom: solution flexible, même pour les petits budgets. DigitalStrom utilise les lignes électriques et le réseau existant pour communiquer.

  • Free@Home: solution de maison intelligente d’ABB, utilisant KNX comme technologie de base.

  • KNX: technologie standard qui sert de base à différents fournisseurs.

Ton opinion