Suisse: La maladie de la langue bleue à nos portes
Actualisé

SuisseLa maladie de la langue bleue à nos portes

Jugulée depuis 2012, la maladie de la langue bleue pourrait faire son retour en Suisse.

Une campagne de vaccination contre la maladie de la langue bleue avait eu lieu en 2008 dans toute la Suisse.

Une campagne de vaccination contre la maladie de la langue bleue avait eu lieu en 2008 dans toute la Suisse.

photo: Keystone

La maladie de la langue bleue sévit actuellement en France sur des territoires jouxtant les cantons de Genève, Vaud et Neuchâtel, ainsi que le Jura et le Valais. L'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) surveille la situation.

En septembre 2015, la France a annoncé un premier cas de cette maladie qui touche les ruminants dans le département de l'Allier, à environ 250 kilomètres de la frontière suisse. Depuis lors, plus de 170 exploitations ont été infectées.

La zone de restriction de 150 kilomètres de rayon s'est par conséquent étendue en direction de la Suisse. Depuis le 9 octobre dernier, elle jouxte la frontière. La question de savoir quand et si cette zone va s'étendre au territoire suisse dépend de l'évolution de la situation en France, indique l'OSAV sur son site internet.

Des facteurs importants à cet égard sont les conditions météorologiques, la température et l'activité des moucherons qui transmettent le virus. Au-dessous de 12 degrés, leur capacité de nuisance est réduite. Les prochaines semaines seront donc cruciales.

En Autriche aussi

En Autriche également, depuis novembre 2015, la langue bleue a été diagnostiquée dans quatre exploitations bovines en Styrie et dans le Burgenland. La circulation du virus ne s'est toutefois pas étendue sur de plus vastes régions.

Durant l'année en cours, la surveillance de la population de ruminants suisses est conçue de manière à identifier le plus tôt possible une introduction éventuelle du virus. Comme les années précédentes, il faudra pour ce faire analyser des échantillons de bovins abattus. La conception du programme est actuellement discutée au sein du Service vétérinaire suisse.

La maladie de la langue bleue est apparue pour la première fois en Suisse en octobre 2007. D«autres cas ont suivi quelques douzaines en Suisse, des milliers en Europe. Pour juguler la propagation de la maladie, la Suisse a décrété trois années de suite en 2008, 2009 et 2010 une campagne de vaccination obligatoire. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion