Attentats à Paris: La Mannschaft a passé la nuit au Stade de France
Actualisé

Attentats à ParisLa Mannschaft a passé la nuit au Stade de France

Vu l'état d'insécurité régnant dans la capitale française, l'équipe d'Allemagne n'est pas rentrée à son hôtel après le match. Elle a décollé dans l'urgence samedi matin.

Normalement, la Mannschaft devait passer un samedi tranquille à Paris et ne décoller que le dimanche en direction de Hanovre. Les attentats qui ont frappé la capitale française ont contraint la DFB à changer ses plans et l'équipe, après avoir passé la nuit au Stade de France

Normalement, la Mannschaft devait passer un samedi tranquille à Paris et ne décoller que le dimanche en direction de Hanovre. Les attentats qui ont frappé la capitale française ont contraint la DFB à changer ses plans et l'équipe, après avoir passé la nuit au Stade de France

L'équipe d'Allemagne, qui affrontait vendredi les Bleus au Stade de France tandis que trois explosions ont eu lieu aux abords directs de l'enceinte, n'est pas rentrée à son hôtel mais a passé la nuit au stade. Elle a décollé dans l'urgence samedi matin.

Normalement, la Mannschaft devait passer un samedi tranquille à Paris et ne décoller que le dimanche en direction de Hanovre. Les attentats qui ont frappé la capitale française ont contraint la DFB à changer ses plans et l'équipe, après avoir passé la nuit au Stade de France, a été escortée par la police jusqu'à l'aéroport tôt samedi matin pour s'envoler vers Francfort.

Le déplacement en France avait déjà commencé par «une grosse frayeur», selon les propos du team manager Oliver Bierhoff. Vendredi en effet, avant la rencontre, une alerte à la bombe avait été émise à l'hôtel des champions du monde.

La rencontre contre la France, remportée 2-0 par les Bleus, est allée à son terme sans que personne dans l'enceinte ne soit mis au courant des tristes événements se déroulant dehors. A la fin du match, les 80 000 personnes présentes dans le public ont été contraintes de rester dans le stade jusqu'à ce que la situation soit maîtrisée. (nxp/si)

Le départ précipité de l'équipe d'Allemagne samedi matin à l'aéroport de Paris. (Bild: CAPTURE D'ÉCRAN)

(NewsXpress)

Ton opinion