Publié

Montreux (VD)«La mariée a pleuré et a dit qu'elle avait été agressée»

Une femme a fini en cellule, le soir de ses noces. Après s'être disputée avec son époux, elle s'était réfugiée dans un magasin.

par
Caroline Gebhard
La mariée a fait irruption dans cette boutique de l'avenue des Alpes pour y demander de l'aide.

La mariée a fait irruption dans cette boutique de l'avenue des Alpes pour y demander de l'aide.

Elle a débarqué pieds nus et en robe blanche dans une boutique de vêtements, vendredi dernier vers 18 h. Ironie du sort, c'est dans le magasin Psychoshop Le Mâle Aimé que cette femme mariée depuis quelques heures seulement est venue chercher refuge. «Elle était un peu bourrée. Elle a pleuré et elle a dit: aidez-moi, j'ai été agressée...», raconte l'amie du patron. Sur le moment, la commerçante a eu de la peine à croire que cette femme au maquillage défait venait de se faire passer la bague au doigt. «Elle a dit qu'il fallait appeler la police. On n'a pas beaucoup parlé avec elle car elle n'était pas en état. Elle disait qu'elle ne voulait pas rentrer à la maison...»

A leur arrivée sur les lieux, les agents de Police Riviera ont découvert une jeune épouse fortement alcoolisée, qu'ils ont conduite au poste. Là, ils «n'ont eu d'autre choix que de la placer en cellule afin qu'elle y cuve son vin». Pendant qu'elle tentait de reprendre ses esprits, ils se sont mis à la recherche de son époux. Monsieur, tout comme sa femme, a donc fini la journée au poste. C'est là que les policiers ont compris que le couple s'était disputé peu de temps après être s'être dit «oui».

Si l'homme a pu repartir après avoir été entendu, sa chère et tendre, en revanche, a passé sa nuit de noces en cellule. A sa sortie, elle a assuré qu'elle n'avait subi aucune violence de la part de son époux. Elle a toutefois écopé, en guise de cadeau de mariage, d'une dénonciation pour ivresse et scandale.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!