Actualisé 06.08.2008 à 21:20

La maternité de Genève a eu chaud

Plus de peur que de mal après une énorme déflagration survenue hier vers 15 h et qui a détruit une partie de la maternité.

«J'ai pensé à un tremblement de terre. Des gens se sont mis à crier», lance, encore blême, un retraité d'un immeuble situé juste en face des Hôpitaux universitaires genevois (HUG). Lors de la déflagration, l'homme s'est retrouvé projeté hors de son canapé. «Les vitrines de ma pharmacie ont tremblé comme si quelqu'un venait de les défoncer avec son véhicule», renchérit de son côté l'apothicaire dont le commerce est situé au boulevard de la Cluse. Ses voisins affluent et affirment avoir senti une forte odeur de bitume dès le milieu de la matinée. «C'était tellement insupportable que j'ai dû fermer les fenêtres de chez moi», s'exclame une voisine. Son ami dépeint de grosses flammes qui ont précédé de peu l'explosion.

Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances du sinistre survenu hier. Les flammes ont détruit la toiture du bâtiment en construction jouxtant la maternité. Des travaux d'étanchéité y étaient entrepris au moment des faits. Aucun ouvrier n'a été blessé. Et si l'hôpital n'a pas été évacué, près de 80 patients et nourrissons ont été brièvement mis à l'abri par mesure de sécurité. Il aura fallu près de 45 minutes aux 70 pompiers dépêchés sur place pour arriver à bout du sinistre. Durant ce temps, la police a bouclé le boulevard de la Cluse à la circulation.

Shahïn Ammane

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!