Actualisé

Immolation par le feuLa mère désespérée habitait à Gilly

La femme qui a tenté de s'immoler par le feu à Carcassonne (F), vendredi, résidait dans le village vaudois de La Côte. Les habitants évoquent une famille «un peu particulière».

par
cge

«C'est une famille qui est connue pour être un peu particulière. La police est déjà venue plusieurs fois enquêter sur eux», confie un agriculteur du village dans les colonnes de «La Côte», mardi.

Un père dans le collimateur de la justice

La mère avait quitté le village, le jour de Noël, en compagnie de sa fille de 9 ans et demi. Elle avait profité d'une visite de son enfant, placée en foyer par le Service de protection de la jeunesse, pour prendre la fuite avec elle. La petite, tout comme son aînée, avait été retirée à sa famille à titre préventif, son père étant sous le coup d'une enquête pénale pour actes d'ordre sexuel sur sa demi-soeur. Ce dernier avait rejoint sa fille et sa compagne dans leur cavale.

Selon les voisins interrogés par le quotidien régional, le père est un homme colérique et instable. L'une de ses anciennes collègues, employée avec lui dans un établissement nyonnais, explique que cet homme de 38 ans avait présenté une attitude inappropriée à son encontre.

Le couple ne payait plus le loyer

La grand-mère paternelle de la fillette de 9 ans confie, pour sa part, que le couple ne s'acquitte plus de son loyer depuis des mois. Un bâtiment autour duquel règne aujourd'hui un désordre total. «J'allais souvent accompagner ma petite-fille à l'école. Mais je n'ai plus aucune nouvelle depuis des semaines», poursuit la grand-mère.

L'aïeule n'a aucune idée de l'endroit où se trouve désormais son fils. Ce dernier a disparu depuis que sa compagne a tenté de s'immoler devant le centre médico-social de Carcassonne. La veille, son enfant lui avait de nouveau été retirée par les services sociaux, après que la famille eut été localisée par les gendarmes français.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!