La mère porteuse a vendu le bébé à un autre couple
Actualisé

La mère porteuse a vendu le bébé à un autre couple

UTRECHT. Une femme
est accusée d'avoir
revendu l'enfant qu'un
couple lui avait demandé
de mettre au monde
contre rétribution.

Une mère porteuse comparaît actuellement davant la justice des Pays-Bas afin qu'elle explique comment l'enfant qu'elle a mis au monde et qu'elle devait remettre à un couple belge a terminé dans les mains d'un couple hollandais.

L'affaire débute durant l'hiver 2005. Au septième mois de grossesse, An Blomme, une mère porteuse, explique à Geertrui Praet et son mari, Bart Philtjens, que le bébé qu'elle portait pour eux est mort, sans leur donner plus de détails. En surfant sur internet, le couple belge s'aperçoit qu'An Blomme propose l'enfant à la vente. Un couple d'homosexuels montre rapidement de l'intérêt. Mais quelques semaines plus tard, An Blomme leur annonce que des Hollandais sont prêts à acquérir le bébé pour 15 000 euros (24 700 fr.). Ce couple néerlandais cherchait un enfant après avoir perdu son bébé, alors malade, huit ans auparavant. Les deux homosexuels, ayant entendu parler des malheurs de Geertrui et Bart, leur fournissent rapidement les preuves des demandes financières que leur a adressées la mère porteuse. Une plainte est alors déposée devant un juge d'instruction en Belgique. La tâche s'annonce difficile pour les magistrats. Mais même s'ils sont en dépression, Geertrui et Bart ne sont pas près d'abandonner, comme l'expliquait Le Parisien hier.

jmp

Ton opinion