Polémique - La messagerie ProtonMail livre des infos d’activistes
Publié

PolémiqueLa messagerie ProtonMail livre des infos d’activistes

Basée en Suisse, la messagerie axée sur la protection de la vie privée s’est expliquée après avoir communiqué les adresses IP de militants français.

ProtonMail propose un chiffrement de bout en bout des messages.

ProtonMail propose un chiffrement de bout en bout des messages.

dr

Le service de messagerie sécurisée ProtonMail, qui fait de la protection de la vie privée de ses utilisateurs son cheval de bataille, a créé la polémique en confirmant qu’il n’était pas au-dessus des lois. D’après le site Secours Rouge, l’entreprise, dont les serveurs sont situés en Suisse, a contribué à l’arrestation d’activistes français du mouvement Youth for Climate en livrant les adresses IP liées à leurs comptes. La firme a cédé à la demande du Département fédéral suisse de justice et police, qui répondait à une requête des autorités françaises via Europol. Les militants en question sont accusés d’avoir provoqué des incidents avec leur série d’occupations dans un quartier de Paris en 2020 et 2021 pour lutter contre sa gentrification.

Des internautes se sont demandé comment l’entreprise avait pu livrer ces informations confidentielles alors que sur son site, elle affirme que «par défaut, elle n’enregistre aucune métadonnée telle que l’adresse IP utilisée pour se connecter à son compte».

Cela a poussé Andy Yen, fondateur et patron de ProtonMail, à apporter quelques clarifications sur la politique de confidentialité du service: «Quelques réflexions sur l’incident des «activistes climatiques» français. Il est déplorable que des outils légaux pour des crimes graves soient utilisés de cette manière. Mais selon la loi, ProtonMail doit se conformer aux enquêtes criminelles suisses. Cela ne se fait évidemment pas par défaut, mais seulement si la loi l’y oblige», a tweeté le dirigeant qui a publié des explications sur la plateforme Reddit: «Si nous recevons un ordre juridique concernant un compte spécifique, nous pouvons être obligés de le surveiller», a-t-il précisé. Il ajoute par contre qu’en aucun cas, le système de chiffrement de bout en bout de ProtonMail ne peut être contourné. Cela signifie que le contenu des courriels et des pièces jointes ne peut pas être fourni à la justice.

Autorités françaises taclées

«Les poursuites judiciaires étaient particulièrement agressives dans cette affaire. Malheureusement, il s’agit d’une tendance que nous observons de plus en plus ces dernières années dans le monde entier (par exemple en France où les lois sur le terrorisme sont utilisées de manière inappropriée)», déplore par ailleurs le dirigeant. Celui-ci promet que son entreprise continuera de se battre en faveur de ses utilisateurs (700 demandes d’accès ont été contestées en 2020, selon le rapport de transparence de ProtonMail), mais que dans ce cas, elle n’a pas pu s’opposer à la demande des autorités. Il en profite aussi pour rappeler que ProtonMail est le seul service de messagerie accessible via le réseau Tor, qui assure un accès anonyme à ses utilisateurs.

(man)

Ton opinion

1 commentaire