La milice de Sadr affirme qu'elle suspend ses attaques anti-US
Actualisé

La milice de Sadr affirme qu'elle suspend ses attaques anti-US

Un responsable de la milice du chef chiite Moqtada al Sadr a affirmé mercredi que cette dernière suspendra ses attaques contre les troupes américaines en Irak.

Cette annonce s'inscrit dans le cadre d'une suspension de six mois des activités de la milice.

Ahmad al-Shaibani, porte-parole de Sadr à Najaf (sud de Bagdad), a déclaré que «le gel des activités veut dire que l'armée du Mahdi cessera de conduire des actions militaires contre l'occupant ou contre tout autre groupe».

Il commentait une annonce faite auparavant par le chef radical sur une suspension pour six mois des activités de sa formation, pour être restructurée. Selon M. Shaibani, «l'objectif est de réorganiser l'armée du Mahdi mais pas de la démanteler. Il s'agit d'un effort pour éliminer des groupes indisciplinés dans les rangs du mouvement».

Plus de 50 morts

Cette décision intervient au lendemain de heurts entre la police et des miliciens dans la ville de Kerbala qui ont fait au moins 52 tués et plus de 300 blessés. Des témoins ont assuré que les miliciens étaient des membres de l'armée du Mahdi, mais cette formation a démenti toute implication.

«Je demande au gouvernement d'ouvrir une enquête juste et impartiale sur ce qui s'est passé, de façon à ce qu'une tragédie de cette sorte ne se reproduise plus», a déclaré Moqtada Sadr.

«J'annonce un deuil de trois jours et la fermeture des bureaux du mouvement dans tout le pays, le port du noir et la tenue de veillées pour protester contre ce qui s'est produit», conclut le communiqué. (ats)

Ton opinion