Genève: La mobilité de demain exposée à la gare
Actualisé

GenèveLa mobilité de demain exposée à la gare

Les grands projets ferroviaires de la région genevoise à l'horizon 2030 font l'objet d'une exposition à Cornavin pendant dix jours.

L'exposition prend place dans le grand hall de la gare Cornavin.

L'exposition prend place dans le grand hall de la gare Cornavin.

photo: Keystone/Salvatore di Nolfi

Pendant dix jours, le hall central de la gare de Genève Cornavin accueille une exposition consacrée à la mobilité ferroviaire dans la région lémanique à l'horizon 2030. Plusieurs panneaux donnent un aperçu des grands projets de la région genevoise.

La construction de l'extension souterraine de Cornavin figure en bonne place parmi les principaux axes de développement. Une fois mise en service en 2031, elle permettra de simplifier l'accès à la gare, a rappelé lundi devant les médias Rémy Pagani, conseiller administratif de la Ville de Genève.

Trois gares distinctes à Cornavin

Lorsque les travaux auront été achevés, Cornavin sera constituée de trois gares distinctes, une pour les TGV, une pour pour les Intercity et une pour le CEVA, épine dorsale du futur RER genevois. Ce projet d'extension va être débattu au Grand Conseil genevois et au Conseil municipal, qui seront saisis de projets de loi.

La mise en place du Léman Express, le RER transfrontalier qui desservira 45 gares françaises et suisses, est une autre réalisation qui modifiera profondément le paysage d'ici à 2030. Le conseiller d'Etat Luc Barthassat, charge des Transports, a rappelé la grande importance du projet qui va placer Genève au centre d'une grande agglomération ferroviaire.

Dans quinze ans, le nombre quotidien de passagers entre Lausanne et Genève aura doublé, passant de 50'000 à 100'000. Les infrastructures doivent être adaptées pour répondre à la hausse de la mobilité ferroviaire. Comme Genève, la gare de Lausanne va aussi subir une transformation de grande ampleur, qui doit débuter en 2017. (ats)

Ton opinion