Etude: La mobilité électrique à la conquête des routes
Actualisé

EtudeLa mobilité électrique à la conquête des routes

Une étude révèle qu'à partir de 2040, la voiture électrique devrait constituer la norme. L'impact de cette tendance dominante sur le développement des énergies renouvelables sera clairement mesurable.

par
pam
Le développement de la technologie des batteries jouera un rôle essentiel dans le succès de la mobilité électrique, selon l'étude de Bloomberg New Energy Finance.

Le développement de la technologie des batteries jouera un rôle essentiel dans le succès de la mobilité électrique, selon l'étude de Bloomberg New Energy Finance.

photo: Keystone

Le boom des voitures électriques ne faiblit pas et ce succès reçoit un coup de pouce de la part d'une nouvelle étude de Bloomberg New Energy Finance. Les chercheurs prédisent que les voitures comme Tesla pourraient bientôt représenter une part très importante des voitures neuves achetées. Voici les principales conclusions de l'étude:

• La voiture électrique: la norme à partir de 2040?

Selon les analystes, pas moins d'une voiture sur quatre pourrait être électrique en 2040 à l'échelle planétaire. Pour les nouvelles immatriculations, on parle même de 35%. Cela va également accroître les besoins énergétiques: d'ici à 2040, les véhicules électriques représenteront 8% de la demande mondiale en électricité.

• Les voitures électriques comme moteur de la demande

La soif d'électricité prévue liée au boom de la voiture électrique arrive au moment idéal, selon les chercheurs. En effet: si les véhicules électriques n'entraînaient pas une augmentation de la consommation d'énergie électrique, on devrait tabler sur une «baisse prolongée et déstabilisante» de la demande en électricité. «Les voitures électriques vont inverser cette tendance», note l'étude.

• En route pour des batteries moins chères

Le développement de la technologie des batteries jouera un rôle essentiel dans le succès de la mobilité électrique. Les petits accumulateurs de batterie seront sans aucun doute beaucoup moins chers quand les voitures électriques constitueront la norme, prévoient les analystes. L'énergie solaire profitera elle aussi de cette évolution: d'ici à 2040, les coûts des installations solaires pourraient chuter de 60%, car de meilleurs accumulateurs rendent les producteurs d'énergie solaire plus indépendants. Et d'ici à cette date, la production mondiale d'énergie solaire devrait couvrir 15% des besoins planétaires en électricité.

• 2027: l'année charnière

Par ailleurs, les chercheurs ont défini le moment à partir duquel il devrait être plus avantageux d'investir dans les énergies renouvelables que dans les énergies fossiles. Selon leurs estimations, le tournant s'effectuera en 2027: à partir de cette année-là, il ne sera plus intéressant d'investir dans les installations au charbon et au gaz existantes. Et l'énergie éolienne devrait elle aussi voir son prix diminuer de 41% d'ici à 2027.

L'Energy Challenge 2016 est une campagne nationale lancée par Suisse énergie et l'Office fédéral de l'énergie. Elle traite des sujets liés à l'efficience énergétique et aux énergies renouvelables. En tant que partenaire média, «20 minutes» se penchera sur la thématique durant six mois avec des graphiques, des reportages et des interviews.

Ton opinion