Actualisé

La mode humanitaire gagne les grandes entreprises

A l'approche de Noël, les entreprises soignent leur image en se lançant dans des campagnes caritatives. Tour d'horizon.

Une bougie pour un avenir. C'est le message que délivrera dès aujourd'hui et jusqu'au 24 décembre Manor en vendant des bougies au profit de Terre des hommes Suisse. Chaque billet de 10 fr. récolté à cette occasion financera des projets liés à la formation professionnelle de jeunes vivant dans des pays en voie de développement.

Pour Christiane Bruttin, porte-parole de l'association, ce partenariat est d'autant plus bienvenu que l'action de Noël de Manor est bien suivie par le public: en 2005, 200 000 fr. ont été versés au Secours suisse d'hiver. Dès le 18 novembre, le géant suédois du mobilier Ikea mobilise ses 200 magasins à travers le monde pour aider l'UNICEF via la vente de peluches. Que l'article coûte 60 ct. ou plus, 1 fr. 50 est reversé au profit de l'action internationale «Sauvez les enfants».

En 2005, cette action avait permis de récolter environ 3,1 millions de francs. Même si la période de Noël est favorable aux dons, la banque UBS a fait le choix de l'humanitaire permanent avec la carte de crédit Optimus (111 fr. par an, 700 clients depuis 2005); 0,5% du montant des achats effectués ainsi alimente la Fondation Optimus.

Elle contribue notamment à lutter contre la violence sexuelle au Brésil. Migros ne fait rien pour Noël, mais elle vend 100 000 roses pendant le Carême au profit des femmes du tiers-monde.

Catherine Hurschler

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!