AFP
AFP
AFP
24.09.2020 à 12:00

ModeLa mode italienne est de retour mais pas comme avant

Fendi a présenté sa collection printemps-été 2021 durant un show presque normal.

de
Marie-Adèle Copin
24.9.2020

Ce sont des mannequins, hommes et femmes, de tous âges et de toutes origines qui ont défilé pour Fendi, mercredi 23 septembre, à la Fashion Week de Milan. À défaut de pouvoir faire venir les stars américaines du secteur tels que Bella Hadid, Kaia Gerber et Kendall Jenner (Covid oblige), Fendi a recruté des mannequins d’une autre époque, dont Pénélope Tree, 70 ans, et Yasmin Le Bon, 55 ans, des tranches d’âges qu’on n’a pas l’habitude de voir sur le catwalk. La maison italienne a également joué sur l’aspect Body Positive en faisant défiler Jill Kortleve et Ashley Graham (ci-dessous).

Ashley Graham a défilé pour Fendi, collection printemps-été 2021.

Ashley Graham a défilé pour Fendi, collection printemps-été 2021.

AFP

Côté front row, la distanciation sociale a permis à Fendi daccueillir 130 invités dans un lieu qui en accueille normalement 1500. Ils étaient tous masqués et ont pris place sur d’imposants canapés. Mais lorsque les photographes ont demandé à la chanteuse Rita Ora de se rapprocher de Kim Jones, récemment annoncé comme le nouveau directeur artistique de la marque, la sécurité est rapidement intervenue pour sassurer que la distance de deux mètres soit rétablie.

Milan est la seule des quatre capitales de la Fashion Week qui se déroule de façon traditionnelle. Des invitations ont été envoyées pour 23 défilés. New York a organisé une semaine de la mode presque entièrement virtuelle; à Londres, la plupart des stylistes ont rencontré de petits groupes de journalistes pour présenter leurs vêtements. Quant à Paris, la semaine prochaine, 20 défilés sont prévus dans une ambiance intimiste.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1 commentaire
L'espace commentaires a été desactivé

Andrew Phillip Cunanan

25.09.2020 à 09:06

A voir ce weekend ,la série: l'assassinat de Gianni Versace