Alpes: La montagne se déchaîne
Actualisé

AlpesLa montagne se déchaîne

Le redoux a causé plusieurs avalanches ce week-end. La dernière dimanche en début d'après-midi aux Crosets.

par
fab

Le retour de températures clémentes a provoqué plusieurs coulées de neige ce week-end dans les Alpes. Dernière en date, une avalanche est descendue dimanche à 12h50 sur le domaine skiable des Crosets, dans le Bas- Valais. La coulée de 100 mètres de long sur 50 de large a traversé une route faisant office de piste de ski. Personne n'a été emporté, a indiqué la police cantonale.

Les recherches entreprises suite aux premières informations faisant état de deux personnes emportées sont terminées, a indiqué la police cantonale peu avant 15h. «De nombreuses personnes étaient occupées à sonder la montagne là où l'avalanche est tombée mais personne ne se trouvait dessous. Seuls une femme et un enfant ont été un peu secoués», nous expliquent des skieurs présents sur les lieux.

Un hélicoptère s'est posé au bas de la coulée, peu après 14h pour déposer des chiens. Il en est reparti quelques minutes plus tard. L'avalanche est descendue sur la piste des Mossettes.

Plusieurs avalanches de fond se sont produites sur l'ensemble du territoire valaisan en raison des températures élevées. La prudence est de mise pour les randonneurs, note encore la police valaisanne.

Voiture déportée aux Grisons

Samedi soir, une coulée de neige a percuté deux voitures qui roulaient à Ova Spin sur la route du col de l'Ofen (GR). L'un des véhicules a été déporté de sa trajectoire mais ses occupants, un couple et deux enfants, n'ont pas été blessés. Ils ont pu sortir de l'habitacle par leurs propres moyens. La première voiture a également été endommagée, mais sans faire de victime. Le col a été fermé durant une heure afin de déblayer la neige.

Vendredi matin, une avalanche a fait un mort dans le massif du Stanserhorn, dans le canton de Nidwald. Un ouvrier tentant de dégager la neige descendue la veille lors d'une précédente coulée a été surpris et emporté. Agé de 33 ans, il est décédé peu après son arrivée à l'hôpital.

Trains touchés

En Valais, le trafic ferroviaire du Glacier Express reliant le Valais aux Grisons a repris samedi matin après une interruption d'une nuit. Une avalanche avait provoqué une avarie de caténaire vendredi soir entre Täsch et Zermatt. Au col de l'Albula (GR), une coulée a fait dérailler la locomotive du premier train de la journée, tôt samedi, entre Filisur et Samedan, sur le tronçon Coire - St-Moritz. Personne n'a été blessé.

Par ailleurs, vendredi en fin d'après-midi, le redoux a provoqué la chute d'un glaçon d'une quinzaine de kilos à Zermatt (VS). En tombant d'un toit, il a grièvement blessé une sexagénaire allemande qui a été hospitalisée à Berne.

Phénomène rare

Les températures ont été clémentes samedi et le ciel était partiellement ensoleillé. En milieu de journée, le thermomètre indiquait environ 10 degrés sur le Plateau, les Préalpes et dans les Grisons, 13 degrés en Valais et il a même dépassé les 20 degrés au Tessin, atteignant 23,3 degrés à Locarno-Monti, selon meteonews.

Le danger d'avalanche est marqué (degré 3) sur le versant nord des Alpes, en Valais et notamment dans les Grisons, a indiqué l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF). Il est de degré 2 (limité) au sud des Alpes.

Les endroits dangereux se situent sur les pentes raides surtout aux expositions ouest à est en passant par le nord. Dans les Préalpes, cela concerne les altitudes supérieures à 1600 m environ. La prudence reste donc de mise.

Il apparaît déjà que cet hiver se singularise dans ce domaine. «Par rapport à la moyenne de plusieurs années, il y a nettement plus de coulées de neige en raison de l'importance des précipitations tombées sur un sol pas toujours gelé», a indiqué Christine Pielmeier du SLF. Conséquence: des plaques de neige entières qui glissent sur le sol.

Un tel phénomène se produit tous les trente ans environ, a ajouté Mme Pielmeier. Le danger devrait aller en diminuant lentement ces prochains jours.

(fab/ats)

La route de l'Engadine coupée par un éboulement

Un éboulement a coupé la route cantonale en Basse Engadine dans la nuit de samedi à dimanche entre Giarsun et Ardez (GR). Ce sont quelque 2000 mètres cubes de gravats qui ont recouvert la chaussée au lieudit Magnacun. A l'heure actuelle, on ne peut pas encore dire définitivement si des personnes se trouvent sous l'éboulement mais aucune disparition n'a été signalée, a précisé dimanche la police cantonale des Grisons. Une déviation a été mise en place pour les véhicules de moins de 3,5 tonnes. Les poids lourds doivent passer par le col de l'Ofen. La route de l'Engadine pourra être rouverte au plus tôt lundi matin.

Ton opinion