Vaud/Valais - «La montagne s’est effondrée et j’ai senti le sol vibrer sous moi»
Publié

Vaud/Valais«La montagne s’est effondrée et j’ai senti le sol vibrer sous moi»

Un pan de montagne s’est détaché d’une falaise au-dessus du glacier des Diablerets vendredi matin, sans toutefois faire de blessé. Un témoin de la scène raconte.

par
Pauline Rumpf
DR

Passionné de ski, Javier* était parti profiter d’un événement rare pour un mois de juillet: une belle couche de neige fraîche recouvrait en effet le glacier des Diablerets vendredi matin. Après une belle descente, cet assidu de la poudre raconte avoir hésité à redescendre par le Dôme, «parce que c’était vraiment bon», mais s’est ravisé pour ne pas prendre de risques alors qu’il skiait seul. Et visiblement, il a sacrément bien fait.

«J’ai bien flippé»

«J’avais éteint ma gopro, mais tout à coup j’ai entendu des craquements et des fissures. J’ai immédiatement rallumé la caméra, et un pan de montagne s’est détaché devant mes yeux!» En effet, un morceau de falaise s’est effondré au lieu-dit «Le Dôme», situé à 2995m, non loin du Sommet des Diablerets (3210m). Le lieu exact se situe en terres valaisannes, à 150m de la frontière vaudoise.

«J’ai senti le sol vibrer jusque sous mes skis et ça a fait un bruit énorme ainsi qu’un gros nuage de poudre, poursuit Javier. Je n’ai vraiment pas fait le malin, j’ai eu peur que la chute ne provoque une avalanche ou que des crevasses ne se forment. J’ai bien flippé, je suis redescendu tout de suite.»

Coin à pic-nic

Du côté de Glacier 3000, dont les installations se situent non loin de là, personne n’a rien vu ni entendu, et il n’y a pas lieu de s’alarmer vu la distance avec les installations, indique le personnel. Un chemin de randonnée passe au nord du Dôme et n’est donc pas affecté par l’effondrement. Des habitués des lieux signalent tout de même que le Dôme est un lieu de pique-nique réputé pour certains randonneurs et skieurs notamment.

Spectaculaire, mais relativement mineur

«C’est bien du côté valaisan, confirme Raphaël Mayoraz, géologue cantonal, qui est monté constater la situation dans l’après-midi. C'est un pilier d'environ 30m de hauteur, soit environ 50 m3, qui s'est effondré depuis la petite face sud des Diablerets sur un petit glacier. A priori ça ne représente pas de danger pour les personnes et infrastructures, sauf peut-être pour des alpinistes. L'évènement est spectaculaire mais relativement mineur en terme de volume et d'impact. Cela ne donne pas un changement bien visible de la morphologie du terrain.»

Le géologue indique que l'explication est à chercher du côté de l'érosion naturelle du massif, et des pluies de ces derniers jours. «Il n'y a pas de trace de glace, dont ça n'est pas lié à la fonte du permafrost. L'hypothèse du gel/dégel durant la nuit est plausible, mais difficile à prouver. L'évènement n'est par ailleurs pas lié au changement climatique et à mon avis le recul du glacier n'a pas d'impact direct sur l'instabilité de la falaise.»

*prénom d’emprunt

Ton opinion

62 commentaires