Rio 2016: «La montée, on doit la faire seule de toute façon»
Actualisé

Rio 2016«La montée, on doit la faire seule de toute façon»

La cycliste saint-galloise Jolanda Neff disputera dimanche (dès 17h30 en Suisse) la course sur route des Jeux olympiques. Une épreuve qui pourrait lui sourire.

par
Oliver Dufour
Rio de Janeiro

Elle est surtout connue pour ses exploits hors des sentiers battus, sur les parcours de VTT les plus techniques du monde. Mais Jolanda Neff a plus d'une corde à son arc. Ou plutôt plus d'une chaîne à son dérailleur, puisque la polyvalente saint-galloise est également capable de briller sur une route balisée. Lors du récent Tour de Pologne, elle l'a encore prouvé en remportant le classement général. «Mais les meilleures filles n'y étaient pas, donc je ne sais pas trop ce que je vaux sur une épreuve de niveau World Tour, prévient l'athlète de 23 ans. Ma dernière c'était en avril, sur la Flèche wallonne.»

Lorsqu'on s'inquiète du fait qu'elle n'aura pas de coéquipière dimanche sur le circuit urbain de Fort Copacabana, long de 137km, Neff sourit sans s'affoler. «Sur une soixantaine de partantes, nous sommes 23 filles à courir seules. Les grandes équipes ne pourront pas vraiment jouer la

tactique d'équipe. Ca sera très sélectif. C'est sûr, ça peut aider d'avoir des coéquipières autour de soi avant, mais la montée finale on doit la faire seule de toute façon. C'est individuellement qu'il faut se montrer forte.»

Twitter: @Oliver_Dufour

Ton opinion