Actualisé 14.10.2013 à 07:58

Luxembourg

La mort de Hairidine serait accidentelle

Les enquêteurs ainsi que l'avocat de la famille du jeune homme broyé par un camion-benne à Luxembourg-Ville dans la nuit du 5 au 6 avril s'orientent vers la piste accidentelle.

de
mc

«En l'état, je n'ai pas le sentiment qu'il puisse y avoir une origine criminelle et tout converge vers l'accident mais une fois que le dossier rédigé en allemand sera traduit, nous reprendrons tout en détail», a confié Me Olivier Bauer, l'avocat de la famille, à nos confrères de «L'est républicain». Le jeune Hairidine, 17 ans, originaire de Vandoeuvre-lès-Nancy, avait été broyé par le système d'un camion-benne dans la nuit du 5 au 6 avril 2013, rue Bender dans la capitale luxembourgeoise.

Aperçu ivre après un concert de Booba au Galaxie d'Amnéville et une «after» au Byblos à Luxembourg-Ville, il se serait réfugié dans le container après avoir enlevé les sacs poubelles qu'il contenait.

Qui est «Soufiane»?

Vers 6h du matin, les services chargés de ramasser les ordures auraient alors déversé le contenu du container sans regarder au préalable s'il était vide ou plein. Ce n'est qu'en attendant un énorme cri qu'ils auraient stoppé la machine. Trop tard, Hairidine est mort sur le coup, la nuque brisée.

Une thèse à laquelle la famille du jeune homme ne veut pas croire: «Mon frère n'était pas un gros fêtard, il ne buvait pas, ne se droguait pas. Mineur, il n'aurait jamais dû pouvoir entrer dans cette boîte de nuit. Et même un clochard transi de froid n'irait pas se coucher au fond d'un bac à ordures!», confie Taandhuma, 20 ans, la sœur du défunt, à nos confrères de «L'est républicain». Pour faire leur deuil, ses proches veulent avant tout retrouver le mystérieux «Soufiane», un homme qui a eu le GSM de Hairidine entre les mains après sa mort. Il a pu être géolocalisé une fois rue Molière à Longwy mais les enquêteurs n'ont pu l'identifier. (mc/20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!