Etats-Unis - La mort la rattrape alors qu’elle croyait l’avoir éloignée
Publié

États-UnisLa mort la rattrape alors qu’elle croyait l’avoir éloignée

Une jeune femme qui venait de vaincre un cancer du sein et qui se réjouissait de retrouver une vie normale a été tuée par un chauffard, la semaine dernière à Chicago.

Revenue de loin, Sophie Allen aspirait à vivre enfin heureuse avec son fiancé Andrew. Atteinte d’un cancer du sein, l’Américaine de 27 ans était quasiment tirée d’affaire: elle avait effectué sa dernière séance de chimiothérapie en février et avait subi une opération en avril. «Je viens de finir la partie la plus dure. Je suis en train de me remettre sur les rails et me réjouis de revenir à la vie», confiait la jeune femme à une journaliste de la station WRAL, en juin dernier.

Le destin en a décidé autrement pour Sophie. Le 14 août dernier, l’Américaine était en train de traverser une intersection avec son amie Nahiomy quand le conducteur d’une BMW l’a violemment percutée. La malheureuse, touchée à la tête, est décédée sur les lieux de l’accident. L’automobiliste et son passager ont pris la fuite à pied après avoir défoncé une barrière. La police est toujours à leur recherche. «Cette personne a tué mon amie en pleine journée, dans la partie la plus populaire de Chicago. C’est important que nous puissions faire notre deuil», a déclaré Nahiomy lors d’une veillée lundi soir, selon WGNTV.

Nahiomy (à gauche) et Sophie.

Nahiomy (à gauche) et Sophie.

Sophie avait déménagé en juin dernier à Orlando (Floride) pour y rejoindre son fiancé et prendre son nouveau poste dans une start-up spécialisée dans la technologie financière. Le couple avait prévu de se marier le 23 septembre 2023 en Caroline du Nord, où Sophie a grandi. Dans la nécrologie de la jeune femme, sa famille raconte comment elle a combattu le cancer, subissant notamment six cycles de chimiothérapie, une double mastectomie et une opération de chirurgie reconstructive, une ablation des ganglions lymphatiques et cinq semaines de rayons quotidiens.

Effondrée, son amie Nahiomy a lancé un appel à l’automobiliste responsable de ce drame: «Il n’est pas trop tard pour assumer vos erreurs. Toute une communauté est anéantie», a-t-elle déclaré. Avant d’ajouter: «Une partie de moi se demande quelle a été la dernière chose que j’ai dite à ma meilleure amie. Je pense que je ne m’en souviendrai jamais, et cela me brise le cœur.»

(joc)

Ton opinion