Actualisé 27.01.2011 à 10:41

Mortalité dans le Doubs

La mortalité élevée de truites reste inexpliquée

Le mystère demeure quant à la mortalité anormalement élevée de truites constatée en début d'année dans le Doubs (JU).

Les analyses de la chimie de l'eau, ainsi que des poissons n'ont révélé aucun élément pouvant expliquer le développement de la mycose qui a infecté les truites. Des investigations supplémentaires sont en cours, tandis que la situation semble se normaliser.

A l'instar de leurs collègues neuchâtelois et français, les gardes de l'Office jurassien de l'environnement ont procédé à de nouvelles pêches électriques dans le Doubs, a communiqué jeudi la chancellerie jurassienne. Elles ont été acheminées au laboratoire pour le diagnostic des maladies des poissons à Berne. Des investigations poussées y seront réalisées afin de tenter d'identifier un facteur pouvant expliquer le développement de cette infection fongique.

A l'heure actuelle, les mycoses n'ont été décelées que sur des truites adultes. Après la vague de mortalité observée en début d'année, la situation semble se normaliser. En effet, les gardes de l'Office de l'environnement n'ont décelé aucun nouveau poisson mort cette semaine, alors que les conditions d'observation sont relativement bonnes.

S'agissant de la pratique de la pêche, aucune restriction particulière ou interdiction n'est pour l'heure envisagée. Des mesures pourraient cependant être prises si une nouvelle recrudescence de l'infection venait à se produire. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!