Petit-Saconnex: La Mosquée a été caillassée
Actualisé

Petit-SaconnexLa Mosquée a été caillassée

Pour la seconde fois en dix jours et à moins de deux semaines de la votation sur l'initiative anti-minarets, la Mosquée du Petit-Saconnex (GE) a déposé une plainte pénale contre inconnu.

Après un faux appel à la prière, la Mosquée a été caillassée dans la nuit de dimanche à lundi.

Des vitraux, les volets en bois de la porte et la coupole en granit de l'entrée ont été cassés, a indiqué mardi à l'ATS l'imam du Centre culturel islamique Youssef Ibram, confirmant une information publiée dans «Le Courrier», la «Tribune de Genève» et «20 Minutes». Selon lui, la police a emporté plusieurs kilos de pierres pour relever les empreintes digitales et l'ADN.

C'est la première fois en trente ans que la Mosquée est vandalisée, a précisé le religieux. Tant l'affaire du faux muezzin appelant à la prière le 7 novembre que ces dépradations sont à mettre en lien avec la votation du 29 novembre sur l'initiative pour l'interdiction de construire de nouveaux minarets, a-t-il estimé.

Les fidèles ont fait part d'une certaine inquiétude lundi, a relevé l'imam. Depuis les derniers faits en date, un agent de sécurité a été engagé pour surveiller les lieux pendant la nuit. De leur côté, les Verts genevois ont condamné cet acte de vandalisme.

(ats)

Ton opinion