Actualisé 16.02.2017 à 12:05

Suisse

La Mosquée An'Nour a rouvert ses portes

Au centre de toutes les attentions, la mosquée de Winterthour a rouvert ce mercredi sous la direction d'un nouveau responsable.

Les portes de la mosquée An'Nour de Winterthour (ZH) étaient fermées jeudi 3 novembre 2016, au lendemain d'une perquisition.

Les portes de la mosquée An'Nour de Winterthour (ZH) étaient fermées jeudi 3 novembre 2016, au lendemain d'une perquisition.

Keystone

La police a pu identifier un nouveau responsable à qui confier la clé. Il n'a aucun lien avec les récents événements.

Suite à la razzia de la semaine dernière, la clé de la mosquée était aux mains de la police. Celle-ci ne parvenait cependant pas à identifier une «personne qualifiée» de l'entourage de l'association à qui la remettre. Une solution a été trouvée, a confirmé mercredi une porte-parole de la police de Winterthour.

La perquisition avait également permis de constater que la situation dans la mosquée laissait à désirer sur le plan de la sécurité alimentaire. Cette question a été discutée avec le nouveau responsable, a indiqué la police municipale.

Les pièces concernées par ces problèmes ne seront plus utilisées pour l'instant. Aucun délai pour y remédier n'a été fixé. La police fera tôt ou tard un contrôle inopiné, a confirmé à l'ats la porte-parole.

Imam en détention préventive

Lors de la perquisition, mercredi dernier, un imam accusé d'avoir appelé au meurtre des musulmans non pratiquants au cours d'un prêche a été arrêté. La mosquée a fait à plusieurs reprises la «une» des médias ces dernières années. Plusieurs jeunes, qui l'auraient fréquentée, seraient partis rejoindre l'Etat islamique (EI) en Syrie.

L'imam en question et un membre du comité de l'association sont actuellement en détention préventive. Ils sont accusés de provocation au crime et à la violence. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!