MORGES: La Municipalité s'oppose au projet de sauna libertin
Actualisé

MORGESLa Municipalité s'oppose au projet de sauna libertin

La ville qui avait accueilli le salon Exstasia en 2006 torpille aujourd'hui un lieu de rencontres coquines.

par
Joël Burri

Le club libertin prévu dans une ancienne halle à boisson de Riond-Bosson ne verra pas le jour. Propriétaire des locaux qui devaient accueillir ce sauna, la Ville de Morges s'est opposée à ce que son bien soit mis à disposition à cet effet. La Municipalité a décidé lundi de demander le retrait du projet.

Trois spas, quatre chambres, un hammam, un sauna et une salle de projection étaient prévus lors de la mise à l'enquête des infrastructures en mars. Une seule opposition avait été déposée, par l'Association vaudoise pour la construction adaptée aux personnes handicapées. Elle demandait une place de parc pour handicapés et des adaptations pour faciliter l'accès en chaise roulante.

Les autorités sont-elles plus pudibondes que les Morgiens? «En tant qu'individus, les municipaux peuvent avoir diverses appréciations d'un tel projet, répond la syndique, Nuria Gorrite. Mais en tant que Municipalité nous nous devons de respecter une certaine cohérence. En l'occurrence, en 2005, la même société s'était déjà vu refuser un projet de sex-shop au même endroit.»

La socialiste note aussi que le règlement qui régit l'emploi de ces locaux ne permettent pas d'en faire un «bar à contact pour rencontres libertines». Mais si le même projet devait voir le jour dans un local privé, la Ville ne pourrait pas s'y opposer.

Ton opinion