Football – Mondial: La Nati hausse le rythme avant la Coupe du Monde
Publié

Football – MondialLa Nati hausse le rythme avant la Coupe du Monde

Le déplacement de Villarreal, dimanche à 21h, doit servir à la Suisse pour préparer le choc face au Brésil en Russie.

par
Tim Guillemin
Lugano
Gelson Fernandes (au centre) et les Suisses ont bien sué sous le soleil tessinois.

Gelson Fernandes (au centre) et les Suisses ont bien sué sous le soleil tessinois.

Keystone/Samuel Golay

Vladimir Petkovic n'avait pas du tout apprécié la performance de son équipe en octobre dernier à Lisbonne. Face à un Portugal supérieur en tous points, la Suisse avait coulé sans combattre (2-0) et dû passer par les barrages qualificatifs. Le sélectionneur avait constaté que sa formation manquait d'expérience face aux adversaires de très haut niveau et s'était montrée trop naïve. «Je partage ce constat. Ce match en Espagne doit justement nous aider à combler cette lacune», a appuyé Gelson Fernandes.

Le staff de l'équipe de Suisse a en effet bien travaillé pour convaincre la Fédération espagnole d'accepter cette rencontre. Et c'est peu dire que Petkovic attend beaucoup de sa Nati, qui n'aura pas la possession du ballon face aux techniciens ibériques. «Il faudra être solidaire, bien défendre. On sait de quoi sont ils sont capables balle au pied», a souligné Johan Djourou.

Cette rencontre de haut niveau doit servir à anticiper ce qui se passera le 17 juin à Rostov face au Brésil, l'un des grands favoris du Mondial. Certes, la Roja sera privée des joueurs du Real Madrid, encore au repos après avoir gagné la Champions League, mais le talent ne manquera pas. Un bon test pour la Suisse, dont la liste des 23 sélectionnés sera annoncée lundi. Dimanche à Villarreal, il s'agira donc du dernier moment pour convaincre coach Petkovic et gagner son billet pour la Russie.

«C'est comme préparer une nouvelle saison»

Denis Zakaria, milieu de terrain de l'équipe de Suisse:

«On a déjà beaucoup travaillé depuis le début du stage, dimanche, mais on va encore en faire plus dans les jours à venir. J'en suis sûr. Physiquement, c'est comme refaire une préparation d'avant-saison! Personnellement, j'ai pu couper une semaine, et je dois dire que les deux premiers jours ont été difficiles pour les jambes. Mais là c'est bon. J'ai beaucoup joué avec Mönchengladbach, mais je suis plein d'énergie! On va jouer une Coupe du monde: comment être fatigué? Dimanche, ça sera un bon test face à l'Espagne, une équipe aussi forte que le Brésil. J'espère jouer un rôle dans cette équipe, mais je ne réclame rien. Il y a deux ans, à l'Euro en France, je ne m'étais même pas échauffé une fois (rires). Si mon statut a évolué? J'espère, en tout cas! J'ai progressé, j'ai mûri et je me sens prêt.»

Ton opinion