Actualisé 04.03.2010 à 12:30

A nouveau des sifflets pour StrellerLa Nati jouera-t-elle encore à St-Gall ?

Alors que la Suisse bégayait son football sur le terrain, dans les tribunes, les fans se livraient une bataille rangée entre pro et anti-Streller. Une situation absurde et dangereuse pour de futurs matches de l'équipe nationale à St-Gall.

von
Thierry Délèze

A la veille du match, en conférence de presse, Ottmar Hitzfeld avait prévenu le public: les sifflets contre Streller en mai 2008 l'ont profondément déçu. Si son attaquant devait être à nouveau sifflé contre l'Uruguay, la Suisse pourrait, à l'avenir, bouder St-Gall.

Hier soir, l'appel du sélectionneur national n'a été que partiellement entendu.

A l'annonce de son nom, puis à chaque toucher de ballon, le Bâlois est en effet hué par certains fans. A tel point qu'au bout d'une vingtaine de minutes, la majorité du (maigre) public st-gallois se lasse des sifflets mesquins des anti-Streller et se met à soutenir l'attaquant. Se succèdent alors aux quatre coins des tribunes les chants des sympathisants et des adversaires du longiligne Bâlois. Cette bataille de fans durera jusqu'à la fin de la première mi-temps, avant que Hitzfeld ne décide de laisser son joueur au vestiaire pour la seconde.

La guerre des fans st-gallois pourrait avoir de fâcheuses conséquences pour la région. Si Ottmar Hitzfeld applique ses menaces à la lettre, alors la Nati ne jouera plus à St-Gall, du moins durant un certain temps.

Une situation qui pourrait profiter à Genève, pour autant que le public genevois réponde présent. Ce qui n'a pas toujours été le cas lors des récentes sorties genevoises de la Nati…

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!