Slovénie - Suisse: La Nati pour mettre du baume au coeur
Actualisé

Slovénie - SuisseLa Nati pour mettre du baume au coeur

Djourou et Ziegler rongent leur frein en club. La Nati pourrait aider à changer leurs destins.

par
mfr
Ljubljana
Le Genevois a la confiance du sélectionneur, malgré son manque de jeu.

Le Genevois a la confiance du sélectionneur, malgré son manque de jeu.

A l'instar de milliers d'autres joueurs en Europe, le défenseur central d'Arsenal et le latéral de la Juventus partagent l'infortune d'être qualifiés de «viennent-ensuite» par leur coach respectif. Cadres de l'équipe nationale, ils ont toutefois été convoqués par Ottmar Hitzfeld. Une occasion en or pour eux de se rappeler au bon souvenir de leurs dirigeants?

Leurs avis divergent. Si le Vaudois de la Juve espère tirer profit de ses sorties internationales pour revenir en grâce, le Genevois table avant tout sur son sérieux et son engagement quotidiens à Londres.

«Je ne suis pas satisfait de ma situation»

«Je vis des instants difficiles. Surtout que je viens de connaître ma meilleure saison et que je suis en pleine forme. Je sors de la préparation la plus exigeante du monde avec la Juve. Maintenant que mon avenir est scellé à Turin, ­j'espère prouver ce dont je suis capable», plaide un Reto Ziegler promis au banc, demain en Slovénie.

«Je ne suis pas satisfait de ma situation. J'ai envie de montrer mon talent, mais c'est délicat puisque Arsenal a refusé de me laisser partir. La saison dernière, j'ai disputé 27 matches, celle d'avant 37. Il y en a environ 70 de prévus d'ici au mois de juin. J'en ai pour l'instant manqué deux... Ce n'est pas dramatique, d'autant que mes coaches, en club comme en sélection, connaissent mes qualités», a dédramatisé un Johan Djourou qui sera titularisé à Ljubljana.

Ton opinion