Antarctique: La «neige de sang» inquiète les scientifiques

Actualisé

AntarctiqueLa «neige de sang» inquiète les scientifiques

Depuis plusieurs semaines, la glace entourant la base de recherche de Vernadsky en Antarctique ressemble à un bain de sang.

par
lhu
Ce qui ressemble à un bain de sang est en réalité la conséquence de la présence dune algue rouge pigmentée, appelée Chlamydomonas nivalis.

Ce qui ressemble à un bain de sang est en réalité la conséquence de la présence dune algue rouge pigmentée, appelée Chlamydomonas nivalis.

Twitter

Ces dernières semaines, la glace entourant la base ukrainienne de recherches de Vernadsky, en Antarctique, a été recouverte de ce que les chercheurs appellent la «neige de framboise». Un spectacle qui peut paraître effrayant mais qui a une explication scientifique simple indique le média britannique The Sun. Ce qui ressemble à un bain de sang est en réalité lié à la présence d'une algue pigmentée rouge, appelée Chlamydomonas nivalis.

Cette dernière se développe dans l'eau glacée et reste généralement en dormance sous la neige et la glace jusqu'à ce que l'été fasse fondre une partie de la neige. Une fois au soleil, son pigment rouge aide l'algue à absorber la chaleur et à prospérer. Par voie de conséquence, la présence de cet organisme a pour effet de causer une fonte de la neige et de la glace plus rapide puisque plus il absorbe de chaleur, plus la glace qui l'entoure fond rapidement. Un phénomène qui inquiète certains scientifiques. Sur Facebook, le ministère de l'éducation et des sciences d'Ukraine estime que ces algues «contribuent au réchauffement climatique».

Un cercle vicieux

«En raison de sa couleur rouge cramoisi, la neige reflète moins la lumière du soleil et fond plus rapidement. Par conséquence, de plus en plus d'algues sont produites», poursuit le ministère. Plus, il y a d'algues et plus la glace fond et moins il y a de glace, plus les algues se répandent. Un cercle vicieux exacerbé par les températures élevées.

Ce phénomène n'est pas inhabituel. Néanmoins, si les températures mondiales continuent d'augmenter, ces événements étranges finiront par devenir plus fréquents et contribueront à faire fondre la neige et la glace plus rapidement.

Ton opinion