Actualisé

GrisonsLa nomination d'un évêque pour Coire patine

Le nonce apostolique à Berne refuse la mise en place d'un administrateur au diocèse de Coire après le départ en retraite prochain du controversé évêque Vitus Huonder.

Action à l'automne 2016 de l'alliance «Es reicht!» qui réclame un administrateur pour l'évêché de Coire.

Action à l'automne 2016 de l'alliance «Es reicht!» qui réclame un administrateur pour l'évêché de Coire.

Keystone

Deux mille six cent. C'est le nombre de signatures collectées par l'alliance «Es reicht!» (Ca suffit!) qui souhaite qu'un administrateur à même de calmer la situation soit nommé au diocèse de Coire.

La pétition a été remise au nonce Thomas Gullickson, en début de semaine. Ce dernier veut au contraire, comme l'exige la coutume, proposer une liste de trois noms au chapitre de la cathédrale, instance à qui il revient d'élire le nouvel évêque.

Vision pessimiste de l'Eglise

L'alliance «Es reicht» revendique à l'inverse un administrateur afin de calmer la situation dans le diocèse de Coire. L'évêque ultra-conservateur Vitus Huonder, bientôt retraité, a été au coeur de plusieurs polémiques.

Pour l'alliance, le nonce prend trop peu au sérieux la piteuse situation du diocèse de Coire. Elle s'est aussi dite «véritablement effrayée» par la vision pessimiste de l'Eglise suisse qu'il présente. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!