La nouvelle conseillère fédérale fait un triomphe à Coire
Actualisé

La nouvelle conseillère fédérale fait un triomphe à Coire

La capitale grisonne a réservé un accueil triomphal à Eveline Widmer-Schlumpf jeudi après-midi. Environ 2000 personnes, dont 800 écoliers, l'ont acclamée.

Sur le quai de la gare de Berne déjà, la foule a entouré la 110e conseillère fédérale, 51 ans, au moment où elle s'apprêtait à monter dans le train spécial en partance pour son canton, les Grisons. Egalement grisonne, la nouvelle chancelière de la Confédération, Corina Casanova, était également du voyage, tout comme une trentaine de parlementaires fédéraux.

Très peu d'UDC

Les rangs des parlementaires ont ensuite grossi pour atteindre une soixante à Coire, mais en l'absence remarquée de la majorité du groupe UDC, qui a exclu ses deux conseillers fédéraux. Le président du Conseil national, le Vaudois André Bugnon, a néanmoins accompagné Mme Widmer-Schlumpf, de même que la Bernoise Ursula Haller et les UDC Grisons.

Du côté des sénateurs UDC, Christoffel Brändli, Grison et président de la Chambre, et Maximilian Reimann notamment étaient présents. Et, chez les Romands, on a pu voir, entre autres, l'écologiste genevois Ueli Leuenberger et le radical valaisan Jean- René Germanier. La conseillère aux Etats Liliane Maury-Pasquier (PS/GE) et son collègue Luc Recordon (Verts/VD) étaient aussi du voyage.

Le convoi s'est une première fois arrêté à Maienfeld, première gare grisonne sur le tracé menant jusqu'à Coire. Enfants et officiels ont accueilli la nouvelle conseillère fédérale, qui a reçu une parcelle de vigne et un certificat de vigneronne d'honneur.

2000 personnes

A 14h20, le train entrait en gare de Coire, où quelque 2000 personnes, dont 800 écoliers, ont acclamé «leur» conseillère fédérale. Eveline Widmer-Schlumpf s'est vue remettre le cadeau que tous les conseillers d'Etat reçoivent à leur départ, des bois de bouquetin. Elle a aussi reçu en prêt un tableau d'Alois Carigiet qu'elle peut emporter à Berne durant son mandat fédéral.

La fille de l'ancien conseiller fédérla Leon Schlumpf a dit vouloir oeuvrer au nom de tous les membres de l'UDC qui, comme elle, travaillent à chercher des solutions et respectent les personnes pensant différemment. Son discours a été vivement applaudi.

«Je m'engagerai avec toute mon énergie pour que cette façon de faire ait davantage de poids à l'avenir», a encore relevé Mme Widmer-Schlumpf. Elle s'est aussi dite consciente que la voie choisie ne serait pas facile.

«Décision difficile et courageuse»

Enfin, troisième et dernière étape de ce périple festif, la délégation a pris le bus pour Felsberg, commune de résidence de Mme Widmer-Schlumpf. Après un apéro pour la population, les invités étaient conviés à un souper dans la salle de gymnastique du village.

C'est là que la présidente de la Confédération Micheline Calmy- Rey lui a transmis les voeux et les salutations de l'ensemble du Conseil fédéral. «En acceptant ton élection, chère Eveline, tu as pris une décision difficile et courageuse. Je suis convaincue que tu ne la regretteras pas», a déclaré la socialiste genevoise, selon la version écrite de son discours.

«Un climat chargé de tensions t'attend à Berne, mais les tensions peuvent aussi apporter énergie et même harmonie», a encore relevé la cheffe des affaires étrangères.

Les festivités se sont poursuivies en musique. En fin de soirée, le train spécial est retourné à Berne. (ats)

Ton opinion