Réalité augmentée - La nouvelle génération de filtres sera plus conviviale
Publié

Réalité augmentéeLa nouvelle génération de filtres sera plus conviviale

Les créateurs peuvent appliquer des effets coordonnés sur différents participants à un appel vidéo.

Une couche de réalité augmentée, des chapeaux en l’occurrence, réunit les convives réunis par un appel vidéo.

Une couche de réalité augmentée, des chapeaux en l’occurrence, réunit les convives réunis par un appel vidéo.

Facebook

La firme de Mark Zuckerberg promet de transformer la réalité augmentée (RA) en une expérience de groupe inédite. Elle a annoncé mercredi à ses développeurs la prise en charge d’effets utilisables lors d’appels vidéo. La technologie permet d’en développer sur les écrans de chacun des participants.

Des jeux attendus

À titre d’exemple, Facebook a partagé la vidéo d’une fête d’anniversaire où les différents convives se sont vus affublés d’un chapeau en RA. Une nouvelle génération de jeux devrait aussi profiter de la technologie, en invitant ses amis à un défi au cours d’un appel vidéo. La firme américaine compte sur les quelque 600’000 créateurs recensés de son logiciel Spark AR pour lancer une nouvelle vague de filtres attendus sur les applications Messenger et Instagram, ainsi que sur Portal, son écran multimédia in­teractif.

Snap et les autres

Facebook n’est pas la seule entreprise à s’être engagée dans la RA partagée. Snap, qui revendique comme elle 2 millions d’effets dans sa bibliothèque, semble avoir une longueur d’avance, avec notamment ses lunettes conçues pour la RA. D’autres acteurs comme Niantic, Microsoft, Google, Apple et même Zoom mélangent aussi des couches d’objets virtuels aux interactions téléphoniques en temps réel.

Mais les expériences partagées sous forme de conversation pourront aussi passer par une autre voie, celle des avatars que Facebook et Microsoft, entre autres, développent sur leur casque de réalité virtuelle.

Ton opinion

2 commentaires